Selon la police, aucune trace du jeune mineur étranger refoulé du commissariat de police d’Annecy

Suite à notre article sur le refus du commissariat de police d’Annecy d’accueillir le mercredi 16 janvier en soirée un jeune mineur étranger non accompagné, refus dénoncé par la Ligue des Droits de l’Homme  (Lire l’article), Isabelle Labbé, commandante de police, chef d’État-Major à la Direction Départementale de la Sécurité publique, a répondu à notre demande d’explication.

Dans sa réponse, que vous pouvez découvrir ICI, la représentante de la police nationale explique les conditions dans lesquelles des mineurs étrangers ont été accueillis au cours de cette journée du 16 janvier 2019, mais ne se prononce pas sur les faits dénoncés par la Ligue des Droits de l’Homme , expliquant  qu’elle « ne trouve trace nulle part de la venue de ce jeune homme au Commissariat en soirée. Je n’ai pas d’autres informations à ce jour. »

Toutefois, même s’il n’existe aucune trace écrite de cet évènement, nous demandons à Isabelle Labbé si elle a la possibilité d’interroger les policiers à l’accueil ce 16 janvier vers 20H30 pour qu’ils puissent donner leur version des faits. Normalement, les noms de ces policiers en poste devraient être connus. Comment se fait-il que,  selon la LDH,  ces policiers ne connaissaient pas le numéro d’astreinte pour signaler la présence de ce mineur étrangers ?

Auteur: gfumex

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.