Samedi 26 novembre à Annecy marche contre les violences sexistes et sexuelles

La mobilisation pour dénoncer ces violences est de plus en plus nécessaire avec la multiplication des drames de ces derniers jours.

Pour ne pas rester au niveau de la dénonciation, 

cette mobilisation citoyenne doit obtenir du gouvernement que des mesures soient mises en place : 

D’importants moyens humains doivent être mis à  la disposition des services de prévention pour que dès qu’un fait est signalé, une intervention immédiate puisse être diligentée : 

Changer la loi sur le consentement

              Le seuil de l’âge de consentement doit être fixé à 15 ans pour les actes pédocriminels, et à  18 ans dans les cas d’inceste. 

Imprescriptibilité des crimes et délits sexuels sur mineurs

Une réelle formation dans les collèges et lycées

Mieux former policiers et gendarmes

Sensibiliser toutes les strates de la société

      Féminisme : « Arrêtons de parler de la libération de la parole, c’est surtout une libération de l’écoute.

      Des milliers de témoignages sur Twitter pour une impressionnante libération de la parole

Débloquer 1 milliard d’euros

Un grand plan de prévention de l’nceste

Généraliser les bracelets anti-rapprochement

Ecouter les LGBT

Auteur: gfumex

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.