LIVE : DEPARTEMENTALES - Débat en direct aux Villards/Thônes

Récusant l’argumentation du Préfet, le « Grand rassemblement » organise un évènement en ligne

Ce dimanche 25 avril, à 15h00, le collectif « Gardons le Sourire », organisateur du Grand Rassemblement Annecy, récusant les arguments du Préfet pour interdire la manifestation sur le pâquier à Annecy et le rassemblement devant la mairie d’Annemasse, lance sur les réseaux sociaux, ce dimanche 25 avril   à 15H00, un « Grand direct avec les défenseurs des libertés. Le rendez-vous est ce dimanche à partir de 15h sur la  page Facebook Assemblée Annécienne : https://www.facebook.com/Assemblee.Annecienne.Votez.Pour.Vous/

Chaîne Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=EZTM5Qwvnxo   https://fb.me/e/1gu46jzBs

 » Au programme, bonne humeur, rétrospective des éditions précédentes et nous aurons le plaisir d’accueillir Ingrid Courrèges et Barrueco entre autres ! »

Cette initiative est un « pied de nez » au Préfet pour lui prouver, graphiques à l’appui, que selon les organisateurs, les « grands rassemblements » n’ont pas provoqué d’augmentation du nombre de morts au covid, au contraire :  » les chiffres officiels de Santé Publique France montrent une réduction de moitié du nombre de morts quotidiennes du coronavirus en Haute-Savoie depuis le précédent rassemblement du 21 mars 2021. »(…)  » Par ailleurs nous rappelons, et cela a été démontré sur LCI, qu’il n’y a jamais eu de cluster en plein air. Pourquoi ? Parce que la contamination à l’extérieur est physiquement impossible, selon cet épidémiologiste spécialiste de santé publique, le virus étant immédiatement emporté par le moindre souffle d’air. »

 

Toujours des ombres au tableau

La démarche de l’ensemble des participants épris de liberté à ces rassemblements est plutôt sympathique.

La seule ombre au tableau, qui ne met pas en cause l’ensemble des citoyens sincères, est la présence dans les organisateurs d’éléments complotistes. (Voir article de librinfo)

Partager cet article :

2 commentaires

  1. Je souhaiterai ici dénoncer les arguments du Préfet qui tiennent davantage de l’arbitraire et qui ne reposent sur aucun fondement scientifique avéré . Aucune étude sérieuse n’ a démontré à ce jour l’efficacité du port du masque en plein air . Le professeur Ioannidis , un éminent virologue reconnu par ses pairs de l’université de Standford dans une étude vient de le confirmer . Par ailleurs pour le couvre feu et le confinement il en est de même , l’analyse des eaux usées le printemps- été dernier l’ a bien démontré ! Aucune étude scientifique n’en a apporté une preuve convaincante de l’intérêt de telles mesures que je qualifierai de politiques pour ne pas dire plus . Celle du CHU de Toulouse le confirme aussi .
    Je profite de l’instant pour dénoncer la censure par you tube d’une video en date du 22/04 du Dr Hélène Banoun , pharmacienne biologiste , membre de reinfocovid présentant les suivis épidémiologiques du réseau public national Sentinelles ainsi que les interventions analyses de ses collègues . Nul ici ne pourra interpréter à sa guise les chiffres officiels de reseau Sentinelles ! Ils sont incontestables . Or dans cette video dont le thème central : où en sommes nous avec l’épidémie covid 19 en avril 2021 ? force est de constater à partir des remontées des médecins de ville lors de leurs consultations que pour la semaine 13 ( du 29 mars au 4 avril ) 22780 nouveaux cas covid ont consulté un médecin généraliste et que 2,39% étaient positifs au SARS-CoV-2 contre plus de 200000 cas de covid annoncés par Santé PubliqueFrance . La discordance entre Reseau Sentinelles et SPF est patente … Qui manipule qui dans cette affaire ? Madame Banoun s’appuyant sur des graphiques fiables montre que sur la période 1984-2019 le taux d’incidence pour les syndromes grippaux était de 500 cas pour 100000 habitants , celui-ci variant lors d’une épidémie entre 500 et 1000 . Or aujourd’hui ce taux est égal voir inférieur à 100 !!! Elle fait la même démonstration pour ce qui concerne nos pays voisins la Belgique et L’Allemagne … Plus loin encore lors de la semaine 43 en 2020 elle montre que le virus Sars-CoV-2 est supplanté par les autres virus soit les rhinovirus et meta-pneumovirus , ordinaires sans gravité particulière , connus des médecins .Idem pour la Belgique et l’Allemagne … En conclusion de son intervention elle précise qu’au vu des taux d’incidence des infections respiratoires aigües nous ne sommes donc pas dans un épisode épidémique .Aussi pour ces raisons nous sommes en tant que citoyens en droit de nous interroger ! Pour quelle raison y a t-il une divergence entre le discours officiel et les chiffres officiels ? Pourquoi déclarer et annoncer une 3ème vague qui n’est pas visible ? Je laisse de côté toute la discussion débat que nous devrions avoir sur les raisons qui ont amené ce gouvernement à laisser de côté les médecins de ville allant même jusqu’à l’interdiction pour eux de prescrire sous peine d’être sanctionné par l’Ordre des médecins autre chose que du doliprane et d’inviter leurs patients à rester chez eux et d’attendre un hypothétique vaccin…Concernant les taux d’incidence sur lesquels s’appuie le gouvernement de Mr Macron pour tenter de justifier ces mesures j’ai pu relever lors d’un entretien entre Maître Di Vizio et Monsieur Martin Blachier bien connu des téléspectateurs qu’il reconnaissait à demi-mot que les modélisations mathématiques n’étaient que des hypothèses, des postulats présentés comme des certitudes et que de ce fait le niveau de preuve attendu était faible . Il en allait de même pour le couvre feu et le confinement …

    Répondre
    • Les remontées de médecine générale ne concernant qu’une partie des cas de Covid. Quand on a des symptômes on peut se faire tester directement sans passer par la médecine de ville dans la plupart des cas, donc ce qui explique le décalage des chiffres, et non ce n’est pas, comment dit-on, un co***ot.
      Exemple : si le taux d’incidence est inférieur à 100, soit bien en baisse par rapport aux années présédentes, c’est que les « gestes barrières » ont quasiment éradiqué la grippe saisonnière classique, et pourtant l’argumentaire ne répond pas de l’augmentation des cas grippaux en hospitalisation pour un taux d’incidence en baisse, résultat on peut en déduire légitimement que le Covid n’est pas une « gripette » ou une grippe saisonnière habituelle. On sait plus qui manipule qui….

      Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.