Paul François, un agriculteur résistant contre les pesticides et Monsento

C’est un débat émouvant d’une immense intensité qui s’est poursuivi après la projection du film ”La vie est dans la pré” avec la présence de l’agriculteur Paul François dans le cadre des rencontres du film des résistances.

Paul François est un habitué des plateaux de télévision et des médias de tous genres pour avoir gagné contre Monsanto.

Producteur céréalier, cet agriculteur ne cache pas avoir développé, pendant de nombreuses années sur plus de 200 ha, des céréales nourries aux pesticides tout en mangeant bio avec sa famille, révélant une véritable contradiction.

Le choc qui a ébranlé sa logique de producteur industriel est d’avoir été empoisonné par le pesticide ”Lasso”, produit par la multinationale criminelle Monsento. Il a été confronté à la mort plusieurs fois et a payé un lourd tribu social dans sa lutte contre cette multinationale  en mettant en péril l’équilibre de sa famille. Sa femme décédée – dont il parle avec une intense émotion – a été victime de l’extrême tension subie pendant ses longues années de lutte.

Devenu un ardent défenseur d’une agriculture bio sans pesticides, il défend toutefois une agriculture bio industrielle considérant qu’il est nécessaire de maintenir des productions importantes pour alimenter la population en utilisant des moyens modernes de mécanisation pour produire des aliments sains.

Après avoir été adhérent de la FNSEA, dont son père a été un des co-fondateurs, il n’a pas de mots assez durs pour fustiger ce syndicat et sa présidente Lambert qu’il accuse de trahison pour être devenue la représentante des lobbies de l’agro-alimentaire, en abandonnant la défense des agriculteurs.

Une influence de la FNSEA qui se confirme au sein même de nombreux lycées agricoles qui ouvrent grande leur porte à Monsanto en interdisant à Paul François de venir présenter la nocivité des pesticides.

Derrière cette volonté de la FNSEA de maintenir une agriculture productiviste nourrie au ”chimique”, se pose la question de l’avenir de l’agriculture :

Sa victoire contre Monsanto volée par les juges

Paul François viens d’apprendre que des juges ont décidé de le sanctionner pour avoir osé gagner contre Monsanto. Le jugement doit être rendu la semaine prochaine.

On peut s’attendre à une bombe médiatique.

Toute la question est de savoir qu’après des années de luttes aussi destructrices, Paul François acceptera-t-il de reprendre la lutte ?

Auteur: gfumex

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.