Les haras, cheval de bataille « démocratique » de Françoise Camusso

Françoise Camusso est maire déléguée de Seynod.

Lors du dernier conseil de la Commune nouvelle, il semble qu’il y ait eu un clash entre vous, alliée à M. Accoyer, et M. Puthod, au sujet du dossier sur le devenir des haras à Annecy ?

Pas du tout. Je suis favorable à ce projet, tout comme M. Accoyer. Seulement, il n’a pas été débattu dans cette assemblée – uniquement dans la commune d’Annecy -, ni présenté dans chacune des communes fusionnées. J’estime que tous les élus doivent être informés de tout projet. Il a été depuis présenté au conseil de Seynod qui a donné un avis favorable. Suite à cette remarque de M. Accoyer et moi-même, la délibération a été retirée. M. Puthod m’a fait part récemment de toute sa confiance en me garantissant la même information pour tous.

 

Faites-vous toujours alliance avec M. Accoyer ?

Il n’y a aucune entente politique systématique entre nous deux. Les élus n’ont pas voté lors de cette séance. Si cela avait été le cas, nous nous serions abstenus tous les deux. J’ajoute que nous sommes tous responsables et Seynod, comme les autres communes, fait partie d’un ensemble. Chaque élu compte pour un.

 

Depuis presque un an que la Commune nouvelle est instaurée, cela se passe-t-il bien ?

Cela se déroule bien avec une organisation difficile à mettre en place. Ça va en s’améliorant. Il est vrai que les débats à 199 élus ne facilitent pas la prise de parole. En 2020, ça devrait aller mieux avec 59 élus.

Auteur: Loïc Quintin

Partager cet article :

1 commentaire

  1. srtatégie : restreindre le nombre de participants sous quels principes et système d’argumentation comparée démocratique ???

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.