Le grenelle de l’environnement accuse le Grand Annecy de diffuser de fausses informations pour discréditer le tram face au bus. François Astorg éteint la polémique

Mis à jour le 25 janvier à 23h40

Éric Labasse du Grenelle environnement est formel :  » la diffusion de la vidéo du Grenelle a été bloquée par le Grand Annecy car elle dévoile une manipulation de ses services développant dans sa synthèse des arguments grossiers pour plomber le tram avec des chiffres escamotés…

Notre vidéo  dévoile cette mystification qui tendrait à faire croire qu’un bus, c’est aussi bien qu’un tram pour moins cher ».(1)

Voir la vidéo

Dans cette vidéo, le grenelle de l’environnement argumente sur neuf points principaux :

– Le coût investissement pour chaque branche doit être rapporté au ”trafic annuel en VK (voyageurs Kilomètres/an, et non en km de ligne.

– Le coût d’exploitation doit être rapporté aux nombre de km parcourus par les voyageurs et non par le matériel

– La consommation énergétique doit être rapportée au nombre de place et aux km parcourus.

– Il manque dans l’étude, le report modal par axe, les gains de temps, le nombre de voyageurs attendus, les bénéfices en terme d’émission de Gaz à Effet de Serre.

– Le report modal est supérieur avec le tram

– Coût du tram amorti sur 40 ans. Celui du bus sur 15 ans

– sécurité quel que soit les conditions climatiques

– confort pas de secousses, on peut travailler, écrire

– accès facile pour les handicapés et les vélos

 

Le 27 janvier, les élus vont voter

Dans deux jours se tiendra à 18H00 le 27 janvier à Épagny le conseil communautaire où sera voté le choix des différents tracés du TCSPI en définissant le mode de transport : bus, tram, bus-tram.

Nous avons interpellé la présidente du grand Annecy sur cette grave accusation du Grenelle de l’environnement. Nous attendons sa réponse.

 

François Astorg éteint la polémique

Le projet technique et financier élaboré avec les représentants du Grand Annecy et présenté par François Astorg le 24 janvier en séance publique permet d’apaiser les tensions en créant un  projet consensuel. Lire l’article paru dans librinfo « François Astorg, maire d’Annecy, appelle au consensus sur les transports en commun »

 

(1) Déjà, le 11 novembre 2011, une lettre ouverte a été envoyée aux conseillers communautaires par les responsables du Grenelle de l’environnement pour leur soumettre d’autres éléments d’analyse.

Author: gfumex

Share This Post On

3 Comments

  1. Un grand non à un tram le long de la piste cyclable. Ce serait une gabegie urbanistique de plus surla rive gauche du lac. Quand je passe devant l’avant scène, j’ai envie de pleurer. Où sont ceux qui ont décidé de ce massacre? Aucune culture. Alors laisser la paix à la piste cyclable et contentons nous en bon gestionnaire des deniers publics d’un bhns sur la départementale.
    Au vu des échanges de mails il est urgent de poursuivre les études.

    Bon courage à tous.

    Post a Reply
    • Rassurez-vous. Le choix qui sera fait pour la rive ouest du lac sera bien un bus.

      Post a Reply
      • Merci de cette réponse. Pour les autres lignes et pour avoir été un peu au courant de ce qui s’est décidé dans le Grand Genève,on s’aperçoit assez vite que c’est souvent les ego de nos élus qui sont en jeu dans la décision plutôt qu’un choix rationnel au service de la population.

        Avec une agglo de 250000 habitants dont une grande partie en pavillonaire periurbain les trams vont coûter chers en fonctionnement sans être remplis.

        Quant aux résultats des études, il faut rester modeste. À l’usage on reste très loin de la réalité du terrain et les chiffres sont toujours très bons.

        Bon courage.

        Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.