Faut-il participer au blocage des routes et autoroutes le Samedi 17 Novembre?

 

Une pétition contre l’augmentation du prix des carburants a déjà recueilli 226 000 signatures.

Faut-il la signer ou non étant donné qu’elle a été lancée par un député LR du Pas-de-Calais si l’on ne partage pas les idées de ce parti politique ?

Un appel au blocage des routes et autoroutes a été lancé pour le samedi 17 novembre prochain afin de protester contre le matraquage fiscal imposé à tous les camionneurs et automobilistes. Cet appel provient, selon nos informations, de chauffeurs routiers étranglés par les prix du carburant. Mais il a été relayé par des partis d’extrême droite. Faut-il, malgré tout, y participer?

La discussion fait rage sur les réseaux sociaux. Beaucoup d’électeurs de gauche considèrent qu’il faut s’abstenir et argumentent en disant qu’il ne faut pas se compromettre avec des opposants politiques, qu’il vaut mieux se garder pour d’autres combats et, par exemple, réclamer plutôt des augmentations de salaire.

Il faut savoir que les taxes sur les carburants représentent 70 % de leur prix, que lorsque vous prenez 100 e de carburant vous payez 70 e d’impôts supplémentaires. Il est clair que, sous prétexte d’écologie (le gouvernement actuel est pourtant mal placé pour se prévaloir d’une véritable action en faveur de l’environnement) le régime macronien veut tout simplement ponctionner tous ceux qui prennent leurs véhicules pour travailler ou pour se déplacer.

On a beau utiliser le covoiturage et prendre autant que possible les transports en commun, beaucoup de nos compatriotes habitent dans des lieux mal desservis et la voiture est devenue pour eux indispensable.

Il n’y a pas de doute que l’augmentation du prix des carburants frappe en premier lieu et comme d’habitude la population la plus défavorisée.

Dans ces conditions, faut-il craindre de s’associer à des gens qui, par ailleurs, soutiennent un programme que nous n’approuvons pas ou, au contraire, faut-il faire bloc sans tenir compte de l’origine du mouvement, en le reprenant à notre compte parce qu’il correspond parfaitement à une revendication légitime ?

Cette volonté de s’opposer à des mesures nocives d’un gouvernement qui condamne le peuple à une austérité toujours plus grande ne contredit pas l’exigence d’autres mesures revendiquées par les syndicats, les partis de gauche et les citoyens partisans de la solidarité sociale. En quoi lutter contre l’asphyxie fiscale nous détournerait-il du combat contre la pauvreté ou la destruction des services publics?

Si ces organisations (dont on peu regretter parfois le manque d’efficacité) avaient eu la même idée avant, nous n’hésiterions pas à nous engager dans cette manifestation.

Il me semble que participer à une action de résistance face à ce gouvernement, quels que soient les partis qui l’ont initiée, ne nous obligera pas à voter ensuite pour ces mêmes partis ou à leur accorder notre confiance.

Qu’en pensez-vous ?

 

 

Auteur: jefdelhaye

Partager cet article :

6 commentaires

  1. Ces taxes très élevées cachent en fait la taxe 0% du Kérozene carburant extrêmement polluant qui permet de faire consommer aux populations du Nord du tourisme attractif au détriment des populations du Sud .
    Ce type de carburant est le plus énergivore par personne transportée.
    Je ne pense pas que l’extrême droite soit porteuse de ce message ni d’ailleurs nos dirigeants actuels.
    MP

    Répondre
  2. Stop au diesel et au lobby du diesel ! Assez de cette pollution !
    Les taxes sur les carburants servent entre autres à entretenir le réseau routier .
    Ceux qui carburent au diesel pensent-ils à l’avenir qu’ils réservent à leurs enfants ?! Quelle inconscience !

    Répondre
  3. et quid de la lutte contre le changement climatique ??
    Je suis donc tout à fait opposée à ce blocage.

    Répondre
  4. stop au rackette en tous genre que nos politique font au automobiliste & retaités !!!

    Répondre
  5. La peur de l’extrême droite déjà été utilisée pour nous faire voter Macron, on est en train de recommencer pour le protéger…..l’augmentation des taxes sur le pétrole ne profitera ni au réseau routier ni à l’environnement. Encore un moyen d’augmenter la précarité

    Répondre
  6. On peut accepter/valider une prise de position d’une autre personne, autre groupe ou parti, sans adhérer autrement.
    La voiture : il ne faut pas toucher à la voiture, à son usage ! Les réactions face à la nouvelle vitesse de 80km/h … un exemple parlant ! Et que dire du diesel qui ne dérange pas tout le monde !
    Des entreprises prétéritées si elles ne peuvent pas répercuter les coûts sur les usagers, ne plus être concurrentielles … ?
    Un autre exemple : un fuel très cher qui ne permet pas à tout le monde de se chauffer correctement (voir pas !), toujours les conséquences d’un macronisme à la hussarde …
    Si on veut lutter contre le changement climatique (qui me concerne mais tout en pessimisme) et qu’on en a les moyens, pas de problème … on continue à rouler !
    En conclusion, je ne sais pas. Peut-être la réponse viendra-t-elle au détour d’une nuit qui portera conseil ou d’un argument coup de poing, incontournable … ? En attendant, je réfléchis … et j’écoute !

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks (rétroliens)

  1. L’extrême droite à la manœuvre pour récupérer le mouvement citoyen du 17 novembre contre la hausse des carburants | Librinfo74 - […] D’autres voies se font entendre. Le débat est ouvert. (Voir la chronique parue dans librinfo). […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.