Drame de Morillon : la CGT demande au Préfet une réunion d’urgence suite au décès des deux pisteurs

Hier, dimanche 13 janvier 2019, sur le domaine skiable de Morillon, en Haute-Savoie, deux pisteurs artificiers ont perdu la vie alors qu’ils manipulaient des explosifs.

Pour la CGT cet accident n’est pas sans rappeler celui qui s’était produit, il y a deux ans aux Arcs, ni les quasi-accidents produits depuis sur les autres massifs. À l’époque, suite à la demande formulée par Antoine Fatiga au titre de la CGT remontées mécaniques et services des pistes, une réunion réunissant tous les acteurs s’était tenue. La CGT déplore qu’il n’y en ait plus eu depuis, et considère que « l’accident de ce jour, vient de rendre une réunion de tous les acteurs urgente. »

Les 10 et 11 janvier, un stage de formation avait réuni à Chambéry plus de 45 délégués CGT des domaines skiables. Ce sujet de la sécurité est revenu au-devant de la scène. Selon Antoine Fatiga « la pression managériale et commerciale fait passer au second rang la question de la sécurité » .

Vendredi 11 janvier au soir, soit 48H avant le drame, la CGT avait  de nouveau rappelé ses engagements au préfet de la Savoie.

Une commission mixte paritaire est prévue ce mercredi 16 janvier avec les Domaines Skiables de France. Nous rappelons dès ce lundi matin au préfet de Savoie de coordonner les actions avec le préfet de Haute-Savoie et de l’Isère, explique Antoine Fatiga, et rappelle que « pour la C.G.T., aucun salarié ne peut perdre la vie au travail. »

Auteur: gfumex

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.