Debout citoyens !

                                   Une équipe rajeunie où les femmes tiennent bien leur place

Avec un tel slogan ”Réveillons Annecy”, on peut imaginer que cette équipe candidate aux municipales de 2020 souhaite voir les citoyens se mettre ”debout” pour construire un nouveau projet de territoire.

”Debout” pour les sortir de la léthargie dans laquelle, selon ce groupe, l’équipe majoritaire actuelle de JL Rigaut « maintient les citoyens endormis par une communication ”doucereuse et mielleuse”, ”tronquée et mensongère”

”Debout” pour prendre en main leur destinée et construire le projet de territoire qu’il souhaitent pour Annecy

”Debout” pour s’opposer à l’accroissement de la pollution dont l’actuelle majorité et le conseil départemental sont responsables

”Debout” pour développer une politique du logement globale incluant les services de proximité et où existera une mobilité écologique et apaisée grâce au développement de services publics de transport et aux moyens de déplacement doux.

Selon Nora Segaud-Labidi, non seulement le nombre de création annuelle de logements neufs a baissé de 1800 à 1600, mais le prix moyen au m2 est de 4 800 € avec des sommets qui peuvent atteindre 6000 €.

Elle regrette l’absence d’une véritable maîtrise du foncier : « les mesures prises sont incitatives et ne reflètent pas une véritable volonté politique reposant sur un cahier des charges. C’est le marché immobilier qui détermine les besoins. À terme on recrée des ghettos en périphérie en réservant les plus riches dans l’’hyper-centre”.

 

”Debout ” pour établir un ”Éco-tourisme” responsable en facilitant l’accessibilité au Semnoz avec la création de transports communs écologiques.

Selon Bénédicte Serrate : ”nous devons développer une industrie, un artisanat et une agriculture locales fondées sur une économie circulaire et une maîtrise du foncier.

Nous devrons également créer des pôles de proximité commerciaux et de services.”

 

 

 

La formule magique de la démocratie participative remise au goût du jour.

Comment les citoyens vont pouvoir construire ce nouveau projet ?

Il leur suffira de participer à ”une fabrique citoyenne” en se branchant sur la ”plateforme participative numérique” qui sera disponible dans une semaine sur le site ”reveillonsannecy.fr” où chacun aura la possibilité d’apporter sa pierre à l’édifice du projet.

Selon l’équipe ”Réveillons Annecy”, 150 personnes auraient signé le manifeste lancé en juin 2019 par 60 signataires, et plus de 700 personnes auraient rejoint la page Facebook « Réveillons Annecy » !

Ils précisent qu’une centaine de personnes travaille dans des groupes thématiques : ”Depuis cet été, d’autres citoyens nous ont rejoint et l’ensemble de ces participants forme l’instance qui validera le futur programme et la future liste de candidats.”

Les deux chantiers proposés à la sagacité des habitants s’articulent autour de l’amélioration du Plan de déplacement Urbain (PDU) qui ”manque d’ambition et de cohérence” et des rencontres citoyennes du vendredi programmées dans les communes déléguées d’Annecy-le-Vieux, Seynod et Pringy.

 

Gilets or not gilets jaunes !?

À la question ”Comment vous situerez-vous face à une liste éventuelle de gilets jaunes ?
La réponse est lumineuse : ”Il suffit qu’ils nous rejoignent pour construire avec nous ce vrai projet citoyen !”

 

La question qui fâche !

Surtout, ne leur parlez pas de la gauche, ou d’étiquettes politiques.
Tout cela c’est du passé !

On assiste à un miracle. Tous ces militants des anciens partis politiques considérés ”d’un autre âge”, sont devenus vierges, blancs comme neige.

On peut comprendre cette transfiguration depuis la dégringolade de la confiance populaire dans tous les partis politiques, quels que soient leurs couleurs. À gauche, la politique désastreuse menée depuis des décennies par le parti socialiste, conduisant à la privatisation des services publics, au démantèlement de la sécurité sociale, au développement du capitalisme financier, à l’augmentation de la pauvreté et de la précarité, a conduit le PS à la déconfiture.

La révolte des Gilets jaunes n’est pas simplement le fruit du gouvernement Macron, mais prend racine dans la politique faussement de gauche menée pare la social-démocratie.

Aujourd’hui, avec ces municipales en perspective, on peut se réjouir de cette métamorphose en donnant à ces élu(e)s le bénéfice de la sincérité. Débarrassés des oripeaux suspendus aux basques des appareils politiques, ces militants locaux retrouveraient leurs convictions et les engagements de leur ”jeunesse” tout en transmettant aux jeunes générations dépolitisés l’expérience de leurs précédents mandats.

 

Qui sera la tête de liste ?

Une question qui agace les membres présents considérant qu’elle n’est pas d’actualité car, pour l’instant, l’essentiel est « de construire un véritable projet avec les citoyens ».
Toutefois, on peut imaginer que cette question sera traitée le moment venu dans l’intimité d’un vase clos.

La véritable nouveauté serait qu’une citoyenne ou un citoyen, inconnu à ce jour, deviennent tête de liste, écartant des personnalités dont l’expérience et la compétence sont reconnues comme l’actuelle maire socialiste de Cran-Gevrier ou François Astorg, conseiller communautaire écologiste. À moins qu’une nouvelle tête ne pointe son nez.

Comme dans toute liste municipale, la séance de tractation pour établir la position des candidats sur la liste fera partie des moments épiques.  Sa composition lui donnera ou non sa couleur « citoyenne ».

Le nouveau message que ”Réveillons Annecy” entend marteler c’est ”Nous appliquerons ce que nous allons construire avec les citoyens”
Tout est dit.

Le reste n’est que billevesée.

Partager cet article :

1 commentaire

  1. Pas mal !

    Surtout l’insistance sur :
    – la maitrise du foncier, c’est évidement fondamental pour une démocratie éthique, le sujet très difficile car touche toutes activités, compromis difficiles, antagonisme brutal de classes sociales
    – le local circulaire démocratique donc paysannerie, artisanat

    Je suggère d’adjoindre une logique d’autonomisation i.e. réduire autant que faire se peut les dépendances aux multinationales, recentrer sur les industries locales, les savoir faire (Alpine Aluminium ?).. La mercantilisation mondialisée nous écrase, il faut s’en départir.

    L’autre sujet que je trouve très directement utile car il a au moins 3 vertus immédiatement perçues : socialement, réduction dépendance pétrole et réduction GES+pollutions : c’est la gratuité des transports en commun urbains pour tous. Une solidarité de plus.
    On évite tous les contrôles et autres tickets cartes abonnements, toute une logistique, on réduit globalement la pollution et réduction GES, on aide vraiment les classes les plus précaires en facilitant l’activité. Bref, bcp d’avantages et un inconvénient, un surcout pour les communes.
    Compensé par une surtaxe sur le marché foncier spéculatif ?

    On ressent la prudence discursive dans ce monde à repenser mais dont les mots ont été si dépravés par les discours captieux (comme les obscènes éléments de langage qui permettent de ne pas dire tout en le disant mais surtout pas clairement, fabriquer la confusion des esprits) que pour exprimer une idée, les mots ne sont plus que des pièges.
    L’intention est noyée dans la soupe polysémique.
    A l’époque de l’informatique (comme logique formelle) triomphante c’est un joli paradoxe.

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks (rétroliens)

  1. Contribution à l’article « Debout citoyens ! » | Librinfo74 - […] commentaire signé Jacques concerne l’article paru dans librinfo sous le tire « Debout citoyens ! » Il nous semble intéressant de…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.