Annonce : Projet de parc animalier au Revard : création du collectif BAUGES EN LIBERTE

Le 25 novembre 2019, lors d’une réunion publique à l’initiative du Parc Naturel Régional du Massif des Bauges, les associations, les citoyens et même certains élus présents ont découvert un projet de parc zoologique dans la forêt domaniale du grand Revard (gérée par l’ONF). Toutefois, très peu d’informations précises ont été communiquées (ni étude d’impact sur l’environnement, ni carte d’implantation, ni même le nombre total d’animaux prévu, etc.).

C’est suite à cette réunion qu’a été constitué le collectif Bauges en liberté à l’initiative de diverses personnes et associations (Cyclamen-Chéran Bauges Environnement, Code animal, Et maintenant-Transition Citoyenne en Bauges, FNE Savoie et Haute-Savoie, Les Amis de la Terre Savoie et Haute-Savoie).

Considérant :
– que ce zoo doit être implanté sur 40ha dans une forêt domaniale qui en compte 200 et que ce projet commercial n’a sans doute pas pu être initié sans une convention entre le pétitionnaire et
l’ONF, en contradiction avec les missions de service public de celle-ci ;
– que les animaux envisagés pour être présentés captifs (panthère des neiges, ours du Tibet, loup arctique, etc.) ne sont pas adaptés au milieu et qu’ils ne disposeront pas de leur espace vital, ni de leurs conditions de vie d’origine ;
– et que les conséquences néfastes sur l’environnement du massif des Bauges seraient nombreuses : artificialisation d’un espace actuellement totalement forestier, augmentation des émission de polluants et de gaz à effets de serre liées à l’accroissement du nombre des véhicules induits par la fréquentation envisagée, surplus de consommation d’eau sur un plateau karstique déjà en déficit et problèmes liés à l’épuration des eaux usées

Le collectif Bauges en liberté s’oppose fermement à ce projet qui apparaît d’ailleurs d’autant plus inopportun dans les circonstances actuelles de crise sanitaire. Ce projet dénature complètement l’originalité, la spécificité, l’authenticité du massif des Bauges, un écosystème forestier qui fonctionne bien, un paysage naturel déjà riche en espèces végétales et animales indigènes. Le collectif s’étonne par ailleurs du déficit d’information auprès des citoyens et des élus et demande que la plus grande transparence soit faite sur ce projet. Des courriers en ce sens ont été envoyés au PNR du Massif des Bauges, aux préfets de la Savoie et de la Haute-Savoie, à l’ONF et à la commune du Montcel.

Par ailleurs, une pétition a été initiée par des habitants du Montcel et le collectif Bauges en liberté invite à la signer sur :
https://www.mesopinions.com/petition/animaux/contre-parc-animalier-revard/83328
Contact presse : FNE Savoie – 04 79 85 31 79 / 06 17 29 03 00 – savoie@fne-aura.org

Auteur: Jean-Marie HUBERT

Mots-clés:

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.