Annecy : samedi 28 août – 14h – Pâquier

 Cette fois-ci, des gendarmes mobiles.. qui attendent fixement !

 

Comptage : Environ 3500 personnes, en gardant des marges d’erreur. Il me semble que ce serait plutôt un peu  moins que 3500. Déçus ? Pourtant, si cela se maintien à ce niveau c’est déjà formidable.

Beaucoup de personnes m’indiquent qu’il faut attendre la rentrée et les événements associés (ce qui va se passer pour les écoles, les besoins non assurés pour les soins, etc.) pour se faire une idée de la mobilisation. La colère pourrait augmenter si, par exemple, des médicaments efficaces contre le virus COVID19 venaient à être validés.

Cette manifestation à été déclarée par une autre personne que celle de la semaine dernière et le circuit modifié. Pas de problème particulier et une opportunité : les gradins. Ceux-ci sont installés dans la perspective d’un spectacle en  septembre sur le Pâquier. Les manifestants, arrivant depuis le jardin de l’Europe, après la traversée du Pont des amours, se sont dirigés vers les gradins qui sont devenus observatoires, tribunes, manifestations.

Grâce à une sonorisation adaptée, les prises de parole ont été audibles. Témoignages, informations, prises de position, exhortations. Beaucoup d’échanges entre les manifestants à propos du devenir des travailleu.rs.ses qui refusent la vaccination.

Déclarée par Stéphane ESPIC, un rassemblement complémentaire, statique, était présent au niveau des gradins, de l’autre côté du chemin bitumé. Cela donné lieu à de petits affrontements pour les prises de parole « aux gradins » : Stéphane ESPIC n’était pas validé, autorisé à empoigner le micro comme il l’a fait du côté de la sono-gradins. Il partageait, de l’autre côté du passage, avec une sono et son équipe, sa vision de la liberté, associée avec la construction d’une autre Savoie républicaine et autrement démocratique que la France. Précisions en fin d’article.

Quelques expressions :

* un futur CP : qu’il ne s’inquiète pas, les petits n’auront pas obligation du masque. Un peu de douceur du ministre…

 

 

* de l’hôpital :

 

 

* groupe anti-pass sanitaire :

 

 

 

 

Le ton est celui que l’on trouve sur réinfocovid. Se parler, s’écouter, douter, comprendre, empathie, douceur et fermeté. S’aider les uns les autres pour trouver comment se « ré-incarner » en se mettant en marge de ce système morbide, en développant nos capacités cachées, en devenant peut-être plus courageux ?

Ici, de l’action concrète vers les responsables politiques. Quels sont les organisations, syndicats, associations regroupements qui peuvent se fédérer sur ce genre d’actions ? Actions non violentes qui feraient poids ? Une pression forte sur le réel ? Mettre le système actuel en péril ?

Cela ne semble pas facile au regard du nombre de personnes qui par manque de courage, par peur de la maladie, par peur de ne plus pouvoir vivre comme avant (le luxe du cinéma, restaurant et autres réunions festives), par peur de se documenter sérieusement, par peur de se confronter, … et  surtout de perdre son activité professionnelle, se font vacciner sans entrain, sans conviction, cherchant à éviter des problèmes.

Connaissez-vous la dissonance cognitive ? Vous n’êtes pas bien lorsque vos actions ne sont pas conformes avec vos sentiments, perceptions, choix intimes. Alors pour se prémunir, ceux qui font (par exemple la vaccination) une action dont ils doutent, réduisent cette dissonance en validant les arguments de ceux qui portent cette action. En quelque sorte, une identification à l’agresseur. Dès lors, pour rester plus droit dans ses « bottes », la personne regarde sa réalité en privilégiant les données qui vont lui donner raison d’avoir effectué cette action. Cela s’appelle un biais de confirmation. Difficile de revenir sur ses décisions ! Courage.

* de l’humour chez Stéphane ESPIC :

 

Mort de la liberté, égalité, fraternité ?

Pourquoi pas si cela est remplacé par ….

Avez-vous des propositions de triptyque républicain ?

Posez les en  commentaires sur l’article, j’en ferai une synthèse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors, avec tout cela que devient Stéphane ESPIC ?

Mon résumé est limité par ma compréhension de ce qu’énonce Stéphane ESPIC. Il faudra peut-être plusieurs articles pour mieux expliquer ses positions.

Pour lui, notre république Française actuelle est vraiment à côté du sens de la démocratie, de la liberté, égalité, fraternité. Objectifs : la Savoie à sa voie, voix à dire ; Stop aux lois scélérates !

Il existe de nombreux groupes Savoie-Libre-Monarchistes. Stéphane milite pour une république de Savoie car, par exemple, l’éducation, la santé doivent rester publiques. Un accommodement avec la France plutôt qu’une Savoie état-nation.

Des votes : oui, des élections : non. Il indique que notre dernier vote, c’est celui de 2005 à propos du contenu de l’Europe. Les Français ont voté « non » et M. le président Sarkozy par le jeu des parlements et des décrets a fait voter ce qu’il voulait et que les Français et Françaises ne voulaient pas ! Nos élections avec des représentants qui ne présentent qu’eux-même sans cadre contraignant, est-cela démocratie ?  Le citoyen doit voter et pas seulement élire.

Une Savoie libre, avec sa monnaie locale, des lois plus adaptées dont l’attention portée au  droit de résister à l’oppression. Il regrette cet article 35 de la première constitution en 1793, qui n’a jamais été appliqué et qui a disparu depuis de nos constitution : « Article 35. – quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs »

Cela nous relie à certains motifs des rassemblements et manifestations du samedi.

Samedi prochain : peut-être un regard sur les forces de l’ordre, la préfecture ?

* autres images et vidéos de  Kal Lenni

 

 

Jean-Marie HUBERT

 

Auteur: Jean-Marie HUBERT

Mots-clés:

Partager cet article :

9 commentaires

  1. Quand sera validé le médicament proposé par les Savoisiens à savoir « boire beaucoup de Sweppes à base de quinquina »?

    Répondre
  2. Triste de voir Librinfo74 devenir une annexe de « réinfocovid » et des covidosceptiques.

    « Le ton est celui que l’on trouve sur réinfocovid. Se parler, s’écouter, douter, comprendre, empathie, douceur et fermeté. S’aider les uns les autres pour trouver comment se « ré-incarner » en se mettant en marge de ce système morbide, en développant nos capacités cachées, en devenant peut-être plus courageux ? »

    Ce passage est particulièrement ridicule…

    Répondre
    • Notre rédaction est plurielle. Chaque rédacteur a la possibilité d’apporter son analyse. Bien entendu, notre ligne rédactionnelle reste attachée à une information qui permette à chaque lecteur de s’informer sur les différents points de vue tout en donnant le sien.
      Bien sûr l’actualité relative au Covid devient un sujet majeur, mais plus par les dérives liberticides dont s’entoure le gouvernement prenant le prétexte de protéger la population du virus. Nous aurons l’occasion de relayer les informations sur ce sujet.

      Répondre
      • Bonjour M. Fumex,

        La pluralité d’information est intéressante, hélas quand celle ci consiste à relayer un site de désinformation comme « réinfocovid » elle me semble forte mal employée.

        Cordialement,

        Répondre
    • Je donne un avis sur la prestation de l’orateur au regard de ce que je comprends être Réinfocovid. Vous indiquez que ceci est particulièrement ridicule. Je suppose que vous êtes ulcéré, en colère ou en tout cas d’avis opposé à ce que vous projetez sur Réinfocovid. Je ne trouve pas ridicule votre expression qui demande à être développée. Vous pouvez commettre un article plus précis sur vos représentations, choix, croyances à propos du covid et du traitement de cette épidémie.

      Heureusement Librinfo74 est l’annexe de beaucoup de points de vue différents !

      Quand à faire l’amalgame avec les covidosceptiques… je ne comprends pas. Je suis proche de certaines analyses développées particulièrement sur le site réinfocovid mais en quoi cela me rendrait covidosceptique, et en quoi cela serait-il la ligne directrice de Librinfo74 ?

      Sceptique je suis, par nature. Je doute, je cherche à comprendre, tente de ne pas croire tout ce que l’on me propose, cherche les sources d’informations, compare, analyse, réfléchis (et oui) de façon rationnelle.
      Je crois que le virus COVID19 existe mais je ne décide rien sur sa provenance et ne propose pas de solution délirante. Je constate que nos gouvernants n’ont pas la capacité à mettre en place des dispositifs de prévention, « jouent » avec un conseil scientifique dont la composition explique certaines décisions (je pourrai préciser) et que la situation actuelle est expliquée par le « il n’y a pas d’autre solution ». Ce dernier point m’interroge beaucoup. Peut être vais-je commettre un article pour développer cette interrogation. Vous interrogez-vous ? Cordialement.

      Répondre
      • Je ne suis pas en colère, juste attristé par ceux qui sème la confusion et la désinformation comme le fait « réinfocovid ».

        Puisque vous êtes curieux, je vous invite à regarder cette vidéo sur les figures du complotisme sanitaire (ceux qui « réinforment ») et leurs obsession pour le nazisme :

        https://www.youtube.com/watch?v=A2mEuwSaBVs

        Répondre
        • Merci pour le lien.

          Effectivement, je vois des personnes bien hautes-perchées. La peur, des problématiques mentales, psychologiques et autres facteurs expliquent ces dérives.. qui restent humaines. D’autres personnes, perverses utilisent cette problématique sanitaire pour se faire valoir, utilisent les autres à leur profit.
          Ces personnes se retrouvent dans tous les milieux et pour beaucoup d’entre elles peuvent être considérées complotistes à partir de ce qui est montré. Mais cela ne peut pas dire qu’elles ne sont que cela.

          Être interrogé sur la problématique du totalitarisme et faire des rappels, différents, sur la façon dont cela s’annonce et advient (sans focaliser sur les Juifs ou autre catégorie) relève plus du document et interpellation historique que d’une théorie du complot. En passant, je rappelle que le complot fait partie de la vie ordinaire des humains et que celui-ci n’est pas seulement négatif. Cacher et « comploter » avec d’autres pour faire une surprise à l’anniversaire d’un.e ami.e n’est pas vraiment négatif. Le complotisme implique des analyses non vertueuses de l’ordre du syllogisme.
          Pour Louis Fouché, ses analyses et positions me semblent généralement plutôt étayées, avec un discours rationnel. Si je ne partage pas toutes ses opinions, je respecte une personne qui est solide dans ses raisonnements et arguments, montre une véritable écoute et attention aux autres, va dans le sens de l’éducation populaire.

          Je ne trouve pas d’éléments probants pour définir le site réinfocovid comme complotiste et/ou de désinformation. Dans la pluralité des personnes qui s’y expriment, que s’y trouvent des complotistes, cela n’est heureusement pas faux. Car ce site est explicitement fait pour recueillir des avis différents, permettre des expressions multiples dans la perspective de contribuer à des échanges fructueux. Qui aurait LA SOLUTION ? Et donc ceux qui ont juste, ceux qui ont faux…

          Ce point est important car développer les orientations d’un monde binaire fait plutôt frémir car tentant de (trop) gommer la complexité. Qui a réduit les hypothèses sur le virus et son traitement ? Des complotistes sûrement mais c’est notre président qui a pris la posture guerrière et les affirmations péremptoires suivies d’autres affirmations contraires. Qui manque de prudence ?

          Pour finir, un site complémentaire « réinfoliberté » (https://reinfoliberte.fr/) qui propose, sur sa newsletter (https://wiki.reinfocovid.fr/_media/newsletters/newsletter_du_1er_septembre_2021/modelisation_cauchemez_23juil.pdf?_se=am1oNzRAbGFwb3N0ZS5uZXQ%3D), une analyse solide sur la façon dont sont biaisées les informations et donc décisions. Pas complotiste mais interrogatif !

          Répondre
          • Que de circonvolutions et d’oeillières pour ne pas voir la désinformation et la confusion crée par réinfocovid ou son émanation réinfoliberté.

            En ce qui concerne le réactionnaire Louis Fouché, un article éclairant :
            https://lundi.am/Louis-Fouche-medecin-fasciste-malgre-lui

            En bonus, un reportage sur business des fake news :
            https://www.france.tv/france-2/complement-d-enquete/2721737-fake-news-la-machine-a-fric.html

            Je ne pense pas vous convaincre mais peut être que ça éclairera quelques lecteurs égarés dans la section commentaire.

          • Merci,
            J’ai regardé. Je n’aime pas ce genre de documents, d’où qu’ils viennent, car à partir de faits réels, les interprétations et conclusions laissent de côté toute complexité.
            Je trouve trop facile de faire des amalgames qui conduisent, à partir de données contextuelles, à définir la position, les caractéristiques d’une personne.
            Exemple : ce que dit Mme Haurion-Caude. Je ne partage pas sa vision des choses sur la religion, mais je ne trouve rien à redire sur ce qui est exposé dans le texte, entre les guillemets, où elle évoque son ressenti. Quoi qu’elle pense et l’orientation de ses vérités, ce qu’elle énonce entant que généticienne est-il acceptable scientifiquement ou pas ? Ses restrictions vis à vis des positions prises par les politiques sont-elles pas du tout fondées, un peu fondées, très fondées ?

            Idem pour Louis Fouché. Ce qui est écrit sur lui définit-il complètement et définitivement la valeur de ses positions de médecin, d’être humain en recherche de renouveau face aux tragédies actuelles  ?
            Leurs valeurs sur la vie, l’organisation sociale et politique doivent-elles être censurées, ou marquées au fer rouge ? Qui tient le fer ?

            Vous voyez peut-être dans les Réinfocovid qu’un nœud de personnes louches qui délirent et sont incompatibles avec la république Française ? J’insiste sur la pluralité des personnes qui s’expriment dans les Réinfocovid.
            Je ne suis pas d’accord sur tout, je ne partage pas les positions de tous et surtout pas de certains MAIS, ET je considère que ce qui est mis en place est vraiment une forme d’éducation populaire. En particulier sur les articles scientifiques qui sont sourcés et sérieux.
            Réinfocovid est un contre-pouvoir qui est aussi investi par des personnes « bizarres » et cela n’enlève rien, au contraire, à la possibilité d’y trouver d’autres points de vue qui me permettent de de moduler, questionner mes certitudes. Suis-je à ce point « bête » pour que l’on essaye de me protéger de vilaines sources de connaissances et d’information ?

            Des articles qui questionnent, qui proposent une autre vision des choses ; oui. Les documents que vous proposez ne répondent que très partiellement à ces critères et ne cèdent rien à ces autres façon d’exprimer les choses que vous dénoncez.

            Je ne vous convaincrez pas mais peut-être serez-vous moins intransigeant sur les choses que vous n’aimez-pas. Restez-vous curieux ?

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.