Annecy : samedi 04 Septembre – 14h – Pâquier

3 300 environ, c’est mon estimation du nombre de participants à la manifestation, non déclarée, avec un parcours négocié avec les autorités, identique à celui de la semaine dernière.

Une baisse de fréquentation possiblement liée à la rentrée, a préciser sur les prochains samedi. Sinon, rien ne change ? Le train-train… avec un nouveau wagon !

* Nouveauté :

La présence d’un « corps noir », petit groupe de personnes mâles, habillés particulièrement de noir avec une banderole sur fond noir. Tout est si noir ? (Edelweiss : national Socialiste Radical)

 

Voyons, le message :

Propagande, tyrannie, pass sanitaire, crédit social

Hier dystopie Orwellienne, Aujourd’hui réalité Macronienne

Propagande gouvernementale : il me semble que oui car :

les analyses sont biaisées (1), les données objectives ne se trouvent plus (ou encore plus difficilement), sur les sites dédiés. Nous ne sommes pas dans de l’éducation populaire, la volonté de faire débat démocratique avec polémique créative,

tyrannie : Peut-être la tyrannie des passions… Le gouvernement actuel est autoritaire et utilise les interprétations de la constitution et des lois. Il utilise les députés comme faire-valoir. Donc pas de tyrannie au sens individuel de tout pouvoir et d’opinion strictement individuelle.

pass sanitaire : Oui, cette expression est portée par l’ensemble des participants. Elle invite à se poser la question de la base de discrimination des personnes : non vacciné versus vacciné.

crédit social : Là, je ne vois pas ce que les porteurs de cette banderole peuvent interpréter. J’y verrai peut-être l’idée que le crédit social du président devient à taux négatif !

Hier dystopie Orwellienne : Orwell à bien écrit « 1984 » en 1948 : il a inversé les deux derniers chiffres. Mais ce qui est une satyre des systèmes totalitaires et en particulier le Stalinisme, n’est pas une prédiction. https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-pourquoi-1984-de-george-orwell-est-il-si-souvent-cite-pour-critiquer-les-mesures-sanitaires_4148999.html

Aujourd’hui réalité Macronienne :

S’il est réel :

– que le langage, les messages relayés par des médias poussent à ne voir que certaines pans de cette problématique complexe

– que la liberté n’est vu qu’au regard de ses limites avec l’expression de la « solidarité » et la responsabilité » envers les autres, « la liberté s’arrête là ou commence celle des autres » (2)

– que la situation est associée à la guerre, ce qui justifie des états d’urgence défiant la constitution, et que le conseil constitutionnel, très (trop) prudent ne juge que le fait de mettre en place un passe sanitaire.

Tout cela ne constitue pas justification de l’association avec la dystopie d’Orwell.

Dans Wikipédia l’information sur le mythe d’Hitler et de l’Edelweiss.

Et, point de détail, à côté de la banderole principale, des annexes : Edelweiss Pays de Savoie (National Socialiste Radical). Sur internet, voici quelques avis sur les buts et agissements de ces nouveaux manifestants à Annecy :

Blog de la commission antifasciste du NPA 

Réseau Antifaschiste Savoie

* Autre nouveauté :

Il y a eu passage à l’acte, violence volontaire. Témoignage d’un manifestant marchant en avant de la banderole « noire ». Un participant, semble-t-il un peu éméché, s’approche et parle aux hommes en noir. La conclusion est rapide, l’homme reçoit un coup de casque et se met à saigner. Le témoin intervient calmement avec autorité ( il connaît bien les arts martiaux) et met fin à ce début de bagarre-conflit.

Cela pose le problème de manifester avec des personnes qui se veulent non-non violentes. Il existe bien des individus qui marquent avec détermination de vouloir gêner la circulation, qui voudraient de l’opposition-provocation mais cela reste individuel et marginal. Cette fois-ci, c’est un groupe constitué, force de frappe entraînée qui s’inclue. Évitable ?

* Réflexion :

Ces rassemblements, déclarés où pas sont l’émergence de collectifs, voir d’associations.

Il serait nécessaire qu’une coordination puisse établir les règles de sécurité et se dote de personnes référentes (juste informées et d’accord sur la façon de faire), avec brassard identifiant, afin de réguler le plus pacifiquement possible, ce genre de présence ( comme être, dernière la manifestation principale) et de faire appel à la force publique si nécessaire.

* Présence de nouveaux porteurs de voix :

Avant la mise en route, des personnes ont pris la parole. Des tonalités différentes. Quelques séquences.

La deuxième surprise du jour, la présence de M. Richard Boutry, ancien journaliste ayant travaillé à des émissions web-radio pour France-Soir. Considéré comme complotiste par beaucoup, il est adulé par ses supporters.

Déambulation :

* Les forces de l’ordre :

Les militaires et la police se sont organisés pour que rien ne dérape. Protection de la manifestation commerciale « ski de fond-biathlon-ALYANSKI-Martin Fourcade ». Au retour de la manifestation sur le Pâquier, les gendarmes postés sur une ligne continue depuis le début du parking de la préfecture jusqu’à la limite du Nordic-Festival, empêchaient toute progression vers la préfecture et vers l’entrée du Nordic festival..

Jean-Marie HUBERT

Vidéos et phots de Jean-Marie HUBERT et de Kal Lenni.  La photo du groupe « noir » (j’ai raté les miennes !) m’a été fourni par une participante. Je ne sais pas d’où elle provient puisqu’elle est siglé en haut.

(1) Étude non conforme ayant servi de base à la décision gouvernementale

(2) Quels sont les autres ? Ceux que je côtoie, ceux qui sont autour de moi, ceux qui sont Français, européen ? Tout le monde ? Lorsque nous participons, même si nous ne le savons pas formellement, à des achats, des pratiques qui au bot du compte font mourir des enfants, d’autres être humains est-ce que je mets en péril leur liberté ?

Et notre vie n’est-elle pas liée à l’ensemble du vivant, que ce soit des arbres, des plantes, des animaux.. bref tous les micro et macro équilibres de la planète ? Suis-je libre de mettre à mal ces équilibres ?

La liberté est donc un sujet très complexe : chacun voit la liberté à l’aulne de ses désirs. Il n’est pas facile d’être humble et de savoir restreindre sa possibilité de liberté. Une solution : ne rien voir, ne pas penser compliqué et agir seulement en fonction de son « besoin » : qui fait la différence entre besoin et désir ?

Auteur: Jean-Marie HUBERT

Mots-clés:

Partager cet article :

9 commentaires

  1. Edelweiss Pays de Savoie est le groupe issu du Bastion Social de Chambéry. Accusé d’appeler à la haine, aux discriminations et aux actions violentes (de nombreuses agressions ont eu lieu en France contre des personnes jugées d’origine étrangère ou de gauche), Bastion social est dissous en Conseil des ministres le 24 avril 2019. Cependant, la dissolution n’est qu’officielle et le groupe se reforme la même année, sous une forme décentralisée et plus locale. On en a une preuve ici, même si ce groupuscule existait avant le Bastion Social et n’a été que réactivé.

    EdelweiSS est une organisation fasciste existant sur Chambéry/Annecy et ses alentours. Ils sont issus des Jeunesses Nationaliste (dissoute suite au meurtre de Clément Méric). Le groupe est particulièrement connu pour ses nombreuses agressions à Chambéry. Plusieurs militants ont d’ailleurs été condamnés. (https://www.marianne.net/societe/entailles-au-couteau-et-saluts-nazis-chambery-l-extreme-droite-fait-son-lit)

    Leur orientation politique est évidemment en filiation directe avec le fascisme historique puisqu’elle se fonde sur l’idée d’un « élan vital » en faveur du « peuple-nation » qui serait en cours de « destruction »… EdelweiSS a été choisi en référence à la fleur préférée d’Adolf Hitler et les deux dernières lettres sont écrites en majuscule en référence à la symbolique SS.

    Il est honteux après des années de lutte pour faire fermer le local fasciste de Chambéry où toutes les forces progressistes se sont regroupées de voir un article aussi complaisant face à un groupe néo-nazi adorateur du IIIe Reich ayant à son actif de nombreuses agressions gratuites dans les rues de Chambéry.

    La liberté de manifester avec des nazis n’est pas combat. Il n’y a rien à apprendre du fascisme, on ne débat pas avec les fascistes, on ne discute pas avec les fascistes. On ne défile pas avec le fascisme. Le fascisme, on le combat. De toutes ses forces.

    Répondre
  2. Si des nazis se sentent assez en sécurité à vos côtés pour aller défiler avec vous, désolé, mais je vous touche pas avec un bâton.

    En mettre plein la gueule aux syndicats et aux organisations progressistes tout l’été et être si complaisants avec les nazis et les intégristes. C’est purement révoltant.

    Force aux camarades antifascistes !

    Répondre
  3. *** Hier dystopie Orwellienne : Orwell à bien écrit « 1984 » en 1948 : il a inversé les deux derniers chiffres. Mais ce qui est une satyre des systèmes totalitaires et en particulier le Stalinisme, ***

    A relire 1984 on comprend que c’est bcp plus qu’une satyre du stalinisme mais bien en effet des régimes totalitaires …
    L’ingénierie sociale y est bien plus poussée.
    Cette ingénierie sociale ressemble étrangement à celle mise en place au même moment par les hitlériens embauchés par les services états-uniens après la guerre pour fabriquer des robots humains, des propagandistes, des tueurs …
    Il y a bcp plus qu’une ressemblance, on découvre une science de la manipulation des personnes, cette science étant maintenant révélée grâce 1) à la levée légale de la confidentialité (secret) 2) de très nombreux témoignages de personnes ayant subi des « traitements » en livres, interviews, clips, …
    1984 était la projection d’un processus de conditionnement individuel en cours propagé à toute la population. On y voit clairement la recherche en marche de comment ‘convaincre’ tout le monde sans devoir contraindre par la violence physique.

    Pour ceux qui voudrait le comprendre (ou le réfuter) je conseille une entrée dans cet aspect atroce du monde dans lequel nous vivons par la lecture d’un (très, trop gros) livre très documenté (et très critiquable par certains cotés ) :
    MK – Abus Rituels et contrôle Mental par Alexandre Lebreton (MK : Mind Kontrol)
    https://1lib.ch/book/2714016/70cd16
    Achetable aussi par ailleurs … un énorme travail fort pénible ..

    Répondre
  4. Bonjour,

    A quelle moment allez vous appeler un chat un chat ?
    – Edelweiss n’est pas un « corps noir » mais bien un groupuscule néo-nazi comme expliqué dans les liens que vous mettez d’ailleurs.
    – « des personnes […]non-non violentes », vous pouvez écrire « des personnes violentes », la litote n’est d’aucune utilité sauf à y part un peu de complaisance.

    Qui est étonné de la violence de la part d’un groupuscule néo-nazi ?

    Quant à la pitoyable tentative « d’analyse » des slogans du groupuscule néo-nazi, elle en serait risible si elle n’était pas dangereuse. Ne voyez vous pas le problème à essayer de justifier péniblement une partie de leur discours ? Comprendrez vous un jour qu’on ne peux pas manifester avec l’extrême-droite qui porte en elle la violence et le totalitarisme ?

    Vous omettez aussi la présence de Civitas autre groupuscule d’extrême droite à cette manif. Mais il est vrai que la présence de Civitas de façon décomplexée n’est pas une nouveauté du 4 septembre.

    La présence d’Edelweiss de façon visible au sein du cortège est elle bien une nouveauté, leurs présences tout court n’en est sûrement pas une. Cela montre qu’il se sente suffisamment à l’aise au sein de ce mouvement pour se dévoiler, ce n’est clairement pas bon signe.

    Décidément ce mouvement anti-pass est bien permissif avec les idées d’extrême droite, mais est-ce si étonnant tant la confusion et le complotisme semble régner dans ces rassemblements ?

    Il va falloir sérieusement réfléchir à ce qui se passe dans ce mouvement et qui vous relayer/encourager depuis quelques semaines avec vos articles complaisant.

    C’est article est une honte tout simplement !

    Vraiment encore une fois, je suis très attristé de lire ce genre de prose sur librinfo74.

    Répondre
    • Jean-Marie Hubert, auteur de cet article, membre du comité de rédaction, bénéficie du droit d’expression, qui est l’ADN de notre média.
      En tant que membre de la réaction, je ne partage pas la totalité des analyses de notre rédacteur. Cela nécessite un débat au sein de notre rédaction, au même titre que celui contenu dans les commentaires.
      Toutefois, cela ne remettra pas en question la liberté d’expression garantie par notre média, mais cela n’empêchera pas que si des différences d’analyse existent, elles seront exprimées sur notre site, comme celles contenues dans les commentaires.

      Répondre
      • Bonjour M. Fumex,

        Je crois que cette ligne éditoriale est une erreur. L’extrême droite ne manque pas de tribune en France pour en plus avoir droit à un article complaisant sur librinfo74.
        Cela m’étonne fort de lire ça sur librinfo74 qui ne m’avait pas habitué à ce genre d’article complaisant avec un groupuscule néo-nazi. Je trouve la dérive inquiétante.
        Comme le dit Marion dans son commentaire : « On ne discute pas avec les fascistes. On ne défile pas avec le fascisme. Le fascisme, on le combat. De toutes ses forces »

        Cordialement,

        Répondre
        • Merci pour votre commentaire.
          Nous ne manquerons pas d’aborder le sujet avec notre équipe pour que librinfo puisse rester un média opposant radical contre toute expression de l’extrême droite. Nous refusons toute complaisance vis-à-vis de l’extrême droite tout en laissant la possibilité aux analyses différentes de s’exprimer. Peut-être que nous envisagerons la formule de libre expression.

          Répondre
  5. Je sais pas comment prendre cette article, cela à de quoi rendre mal à l’aise… Est-ce normal de tolérer le neo-nazisme et le fascisme sous seul prétexte qu’il faut être « ensemble » ?

    Répondre
  6. Je retiens l’expression de jean-marie: « Savoir restreindre sa possibilité de liberté ».

    J’attendais depuis qq temps une réaction de Gérard: est-elle due à la dérive sensible vers la mouvance d’extême-gauche woke ?

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.