Une fête familiale de l’Aïd El-Fitr à la mosquée « Salem » à Meythet

Rires des enfants, joie des familles sont au menu de l’Aïd El-Fitr;

Ce samedi 8 juin, la kermesse bat son plein pour fêter le mois de jeune de Ramadan qui a pris fin le 4 juin.

Ambiance festive autour des énormes structures gonflables où les enfants s’en donnent à cœur joie. Rencontre conviviales autour des grandes tables où de nombreuses familles se retrouvent pour partager le repas.

300 personnes sont réunies autour de la mosquée située dans la zone industrielle de Meythet à quelques mètres de la commune de Cran-Gevrier.

Installé dans un grand bâtiment industriel, ce lieu de culte est géré par l’association « Salem ».

Il est à souligner que cette association « est ouverte à tous les musulmans du bassin annécien quelle que soit leur nationalité ou leur origine. »

 

L’association « Salem » investit dans l’éducation des jeunes

Distribution de bonbons à la grande joie des enfants

L’objectif de « Salem » est de créer « un cadre adapté qui permettra de viser l’excellence dans l’enseignement de la langue Arabe, du Coran et des Sciences Islamiques ».

Un lieu dédié à l’organisation de séminaires et de conférences propice à la réflexion et à l’apprentissage, « puisqu’il est aujourd’hui fondamental de se former, de réfléchir et de comprendre ».

Des espaces dédiés aux plus jeunes « pour réunir les générations actuelles et à venir, et assurer la bonne compagnie de nos progénitures. »

 

Assurer une cohésion sociale républicaine

Dans sa présentation, l’association « Salem » insiste sur  » l’accompagnement des parents, soucieux de l’éducation islamique de leurs enfants, dans l’apprentissage de l’Islam, de sa langue, de ses origines et de ses valeurs. »

Dans cet enseignement, il serait aussi utile de rappeler les valeurs de la laïcité républicaine, qui garantit la liberté de culte et de pensée au sein de la collectivité nationale. Il est essentiel de développer cette cohésion sociale qui est le ciment du « vivre ensemble », car toute personne de nationalité française est avant tout un citoyen avant d’être un adepte d’une communauté religieuse.

Ceci est d’autant plus facile, que les valeurs humanistes défendues par les religions se retrouvent en principe dans celles inscrites dans les lois de la République « Liberté, Égalité, Fraternité »

 

Auteur: gfumex

Mots-clés: Aïd El-Fitr, Mosquée Meythet, Salem

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.