Une belle expérience pédagogique avec la « Fresque pour le climat »

L’université populaire des Aravis a eu la bonne idée d’organiser dans la salle du foyer d’animation de Thônes un atelier sur le réchauffement climatique. Afin de donner un contenu fiable et scientifique, les organisateurs ont invité les animateurs locaux de « La fresque pour le climat ».  Dans une démarche d’éducation populaire, les participants ont pu découvrir toute la problématique du réchauffement climatique autour d’une partie de cartes.

La particularité de cette animation est de présenter cette problématique sous forme ludique.

Réunis par petits groupes, debout autour de tables, les « joueurs » ont eu en main une série de cartes traitant les différents aspects de la destruction de notre planète. 

Au début, un peu déconcertés pour placer les cartes, les participants, aidés par les animateurs, ont compris, au fur et à mesure de la fresque qui se dessinait sur la table sur l’origine du changement climatique, les effets destructeurs les gaz à effet de serre sur notre planète, la perte effroyable de la bio-diversité, et ses conséquences sur l’avenir des populations mondiales, en particulier celles du Sud.

La présence de jeunes, au milieu de têtes blanches a permis de passer le relais qu’ils auront la douloureuse tache d’affronter. En attendant, le choix d’espérer a été le lien fédérateur entre tous les participants.

En fin d’atelier, un échange a permis aux participants d’exprimer leur satisfaction et aussi de devenir des ambassadeurs du climat.

Une soirée ludique où les « joueurs » ont découvert une autre façon de s’informer sur la question du réchauffement climatique, souvent présentée d’une façon austère et didactique.

L’université populaire, vecteur d’action citoyenne

Brigitte Pépin-Donnat, membre le l’Université Populaire des Aravis, se réjouit de cet atelier car il correspond aux objectifs développés par son association qui est de donner aux citoyens les informations et les modes d’action pour répondre aux grands enjeux climatiques, sociaux mais aussi politiques de notre société : « « Que les gens aient les informations suffisantes pour savoir prendre des décisions éclairées. ».

Relever ces défis pour construite une société de justice sociale, réduisant les inégalités, en particulier entre les pays du Nord et ceux du Sud, et sauvant notre planète des conséquences du réchauffement climatique et préservant toute la diversité qu’offre la nature : « Notre association donne la possibilité à chaque personne qui a des connaissances de les mettre au service de toute la communauté ».

 

Author: gfumex

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.