Une affluence record à Thônes pour dénoncer la bétonisation des Aravis

Thônes lundi 6 janvier

Mis à jour le 8 janvier à 11H40

Faute de places, de nombreux citoyens n’ont pu entrer dans la salle des fêtes de Thônes pour assister à la conférence « Dérèglements climatiques et transition des territoires de montagne ».

Devant une telle affluence, ce jeune collectif « Fier-Aravis », organisateur de la soirée, n’en croyait pas ses yeux. Preuve qu’il avait vu juste en ciblant la révision du SCOT.

Ce nouvel aménagement du territoire devrait permettre aux élus et aux représentants des maisons du tourisme de la Clusaz et du Grand Bornand  de réaliser un super domaine skiable. Avec  la construction d’énormes complexes hôteliers, de liaisons inter-stations, de nouvelles pistes dans des combes sauvages, ils espèrent capter la clientèle des grands domaines skiables qui débarque par avion à Genève.

Les trois intervenants ont, chacun dans leur domaine, prouvé que le projet d’extension du tourisme des sports d’hiver dans les Aravis était une aberration avec un projet voué à l’échec et la détérioration d’un magnifique domaine naturel.

Tous les regards se portent sur le plateau de la Joyère.

Si la révision du SCOT est acceptée, des équipements hôteliers et touristiques vont éclore telles des verrues sur le plateau de la Joyère. Une espace de prairie et d’alpage dotée d’une faune, d’une flore et des paysages exceptionnels.

Thierry Lebel, Physicien du climat, a démontré la disparition de la neige dans les Aravis à l’horizon 2050/70 et l’impossibilité de créer de la neige artificielle faute de températures négatives.

Robert Moutard // Agrégé et docteur en Géographie, auteur d’une thèse sur les Aravis, a alerté sur la pénurie annoncée de l’eau et dénoncé l’imprévoyance des élus qui ne comptent que sur des réserves collinaires aléatoires.

Le public composé d’une grande majorité de jeunes aura été convaincu de la nécessité de s’opposer à cette révision du POS.

Une révision qui a du plomb dans l’aile.

Ce qui fait dire à un élu très en vue dans la vallée que le projet ne se fera pas.

Auteur: gfumex

Mots-clés: Collectif Fier-Aravis, SCOT Fier-Aravis

Partager cet article :

1 commentaire

  1. BONJOUR

    LA HAUTE SAVOIE n’est pas DISNEYLAND !
    il faut revenir à nos sources , les savoyards sont des paysans pas des magnats de la finance
    il est grand temps de reprendre le contrôle de notre territoire et de combattre tous les projets
    qui tendent a défigurer notre belle Savoie !

    ce coup là y’en a marre !!!

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.