Un dinosaure américain se met en scène au festival international du film d’animation d’Annecy.

Dans le programme de clôture du festival international d’animation d’Annecy, une petite perle s’est glissée avec la performance du comédien américain, Anthony Lawton, qui a, sur la scène du théâtre de Bonlieu, jonglé avec les mots et le dinosaure animé projeté sur grand écran, créé par le pionnier de l’animation américaine, Winsor McCay.

Ce spectacle s’inspire d’une expression très « américaine », celle de cultiver dans le cinéma d’animation la présence de personnages réels dialoguant avec des héros de la bande dessinée.

L’occasion de souligner cet important travail de recherche mené par les historiens Donald Crafton et Marco de Blois.

Nous vous offrons une petite séquence prise sur le vif, en attendant de joindre la traduction en français.

À l’initiative de David L. Nathan, spécialiste de l’œuvre du pionnier de l’animation américaine Winsor McCay, les historiens Donald Crafton (Université de Notre Dame) et Marco de Blois (Cinémathèque québécoise) ont dirigé le travail d’une équipe de professionnels de l’Office national du film du Canada pour reconstruire la version originale de Gertie the Dinosaur. Cette reconstruction exceptionnelle est présentée en première mondiale avec Anthony Lawton dans le rôle de McCay et Gabriel Thibaudeau au piano.

 

Auteur: gfumex

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.