Sur le camp déserté le feux couve toujours sous la braise

Ils auront tenu jusqu’à la date fatidique du 30 novembre laissant un magnifique foyer de braise au milieu de la neige. Une façon de dire que les braises de la lutte ne sont pas éteintes.

Les militants de XR ont levé le camp du bois de la colombière avec la satisfaction d’avoir empêché l’arrivée des bulldozers pour abattre les arbres abritant la nidification des chauve-souris. Après le 30 novembre toute destruction d’espèces protégées est interdite par la loi.

 

Un militant XR déguisé en bonhomme de neige reste présent pour surveiller la zone

Pourquoi le Préfet n’a pas signé la DUP ?

Une question non élucidée.

Une première réponse est que, devant l’impact médiatique de cette action relayée dans les médias – annonce sur France Inter, reportages de FR3, présence ce 30 novembre de France 2 – , le gouvernement n’avait pas envie de se retrouver avec une ZAD sur le dos dans une période où il a d’autres chats à fouetter.

On peut aussi légitimement se demander si le maire de La Clusaz avait vraiment envie de démarrer les travaux en pleine saison d’hiver ? Empêcher les amoureux du ski de randonnées, de la raquette d’emprunter ce beau chemin enneigé où un va et vient incessant de camions et d’engins de travaux publics aurait interdit aux promeneurs d’accéder au plateau du Beauregard, aurait été mal perçu. D’autant que de jeunes restaurateurs, installés depuis peu, risquaient la faillite, par manque de clients.

 

Un magnifique site préservé, mais pour combien de temps ?

L’épée de Damoclès de la retenue est toujours prête à frapper

Si les opposants à la retenue collinaire de la colombière ont gagné une bataille « pacifique, » il n’ont pas gagné pour autant la guerre contre des élus des Aravis.

Le collectif doit se réunir pour décider de la meilleure stratégie à adopter.

Les militants de XR restent mobilisés.

 

Auteur: gfumex

Mots-clés: colombière, La Clusaz, plateau du Beauregard, retenue, XR

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.