Sibra : faut pas pousser ! Ni les bus, ni la pub…

 

 

Le lac pur, nous l’avons : Le slogan indique l’emphase. Que veut dire pur ?

Ici, il s’agit plutôt de propre. Oui, il l’est beaucoup plus qu’avant les travaux des années soixante. Cependant, les pollutions existent et se développent. « La qualité des eaux du lac n’empêche pas les pollutions ponctuelles : PCB et dioxine en 2008 rendant impropre la consommation d’Omble chevalier par exemple ou débordements lors d’orages importants saturant les réseaux d’eaux usés. » https://www.tourisme-annecy.net/annecy-lac-le-plus-pur-europe.html

La pureté c’est donc la limite des traitements de l’eau. L’eau du lac, native et non traitée, est à la mesure des dérives de la consommation outrancière de médicaments, produits phytosanitaires en tous genres, matières industrielles, pollutions accidentelles ou volontaires par rejets de déchets. l’eau de ruissellement va dans le lac, et celle-ci est-elle « pure » ? Il est possible d’en douter lorsque l’eau s’écoule sur le goudron des routes et des trottoirs.

Ne faut-il pas entendre plutôt le « lac pur , nous lavons » ?! Car comment se débarrasser de ces produits non contrôlés, incontrôlables qui sont des dangers pour nous, humains ? Vous avez dit perturbateurs endocriniens ?

 

L’air pur nous l’aurons !

Quoique puisse faire la SIBRA, l’air est mondialisé. Impossible d’épurer son air, sauf à être confiné dans son espace privé et suffisamment riche pour se payer tous les filtres nécessaires à l’obtention d’un air pur. Acheter des bouteilles de différents gaz et faire son mélange soi-même ?

Même si l’air contient moins de polluant qu’avant, ceux qui sont présents dans l’air actuel sont plus dangereux car plus fins : de l’ordre du micron ces polluants passent dans le corps, naviguent avec le sang, vont se déposer sur tous les organes et même le cerveau.

Si la SIBRA veut faire le maximum, il faut envisager une motorisation électrique avec des piles à hydrogène. Avec l’hydrogène, le bilan carbone est quasiment identique avec celui du gaz, avec l’avantage que l’utilisation de l’hydrogène nécessite un air très pur et que, donc, en utilisant un système hydrogène, celui-ci filtre énormément  l’air entrant et dépollue l’air ambiant.

 

Je crois bien qu’avec la SIBRA, nous l’avons très pure, la publicité qui fait rire… jaune.

Auteur: Jean-Marie HUBERT

Mots-clés: Air pur, SIBRA

Partager cet article :

1 commentaire

  1. L’hydrogène est une solution à moyen terme . Les voies électrifiée telles que la Suède les mets en place actuellement c’est aujourd’hui. Avec la production électrique nucléaire c’est moins de GES que l’hydrogène.
    Ce qui est sur c’est que le diesel actuel doit être remplacé.

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.