Rien n’est perdu pour Alpine Aluminium

Hier après-midi, lundi 21 octobre, s’est tenue une rencontre entre les représentants de la « Scoop alpine aluminium » et un repreneur potentiel.

Déjà, le semaine dernière un candidat anglais a été reçu en présence de Jean-Luc Rigaut. Il semblerait être un candidat très sérieux et s’engagerait à reprendre la totalité du personnel. Reste la question cruciale : quelles garanties pour assumer les 10 millions d’investissement nécessaires pour assurer la viabilité de l’entreprise.

 

Le risque d’une opération immobilière écartée

On pourrait craindre, à juste titre, que l’emprise foncière de l’entreprise, propriété de la Scoop Alpine Aluminium, puisse aiguiser la convoitise des agences immobilières qui sévissent dans le bassin annécien.

Guillaume Hamel tient à rassurer. Il précise que tout est verrouillé. Il sera impossible à un éventuel repreneur de revendre le terrain pour bénéficier d’une opération immobilière.

 

5 repreneurs potentiels sur la ligne de départ

Le fait que cinq repreneurs se soient déclarés est une bonne nouvelle pour les salariés et coopérateurs de la Scoop. Deux ont été reçus. Trois le seront cette semaine. Bien sûr Grégoire Hamel ne peut pas en dire plus dans cette période sensible où se joue l’avenir de l’entreprise.

 

Faire monter les enchères

Toutefois, si aujourd’hui le candidat anglais semble être le mieux placé, Grégoire Hamel attend que les autres candidats améliorent leur offre s’ils sont déterminés à prendre la gestion de l’entreprise.

 

La décision finale sera prise le 5 novembre par le tribunal d’Annecy

Ces 15 jours précédant la décision du tribunal vont permettre aux négociateurs et à l’étude de Maître Meynet(1), administrateur judiciaire, d’étudier avec soin toutes les offres. L’objectif est de proposer le meilleur candidat aux juges du tribunal d’Annecy, pour qu’ils acceptent le projet de reprise.

 

(1) L’administrateur judiciaire Meynet, installé en 1982, avec cinq études en Rhône-Alpes, dont deux en Haute-Savoie (Annecy, Thonon) et une à Chambéry, tient le haut du pavé et s’enorgueillit sur son site d’avoir sauvé plus de 50 000 emplois en plus de 30 ans, dont 1 511 en 2011, 1 740 en 2012, 2 457 en 2013, 1 596 en 2014, 1 641 en 2015 et 1 964 en 2016. Ceci lui a permis de devenir une des plus grosses fortunes locales.

Auteur: gfumex

Mots-clés: Alpine Aluminium, Cran-Gevrier

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.