Mardi 9 novembre, François Astorg, maire d’Annecy contestera le choix de Frédérique Lardet du « tout bus » en site propre

Ce mardi 9 novembre à 19H00, Salle Eugène Verdun (Bonlieu), François Astorg organise une réunion publique sur le choix du futur transport en commun en site propre du Grand Annecy.

Il aura à répondre aux arguments développés par la présidente de l’agglomération, secondé par le maire de Talloires,  Didier Sarda, en faveur du BHNS en site propre intégral (voir article dans librinfo)

François Astorg devra justifier le surcoût important de la solution ‘Tram/BHNS » qu’il préconise. Une solution rejetée par les « petites maires » ruraux qui craignent de ne pas pouvoir se payer les infrastructures de transport public irriguant leurs territoires.

 

Le meilleur report modal pour le tram

Un atout pour le maire d’annecy est que la tram bénéficie d’un meilleur report modal sur un bus moins attractif. Un argument contesté par Didier Sarda qui considère que ce report ne concernera pas les automobilistes annéciens, mais les futurs habitants des nouveaux logements créés le long de la voie du tram.

Toutefois, le meilleur argument que défendra François Astorg est que les deux cabinets d’étude, Systra et TTK recommandent la solution mixte, « Tram-BHNS ».

 

Rupture de solidarité municipale entre Astorg et Lardet

François Astorg ne manquera pas de rappeler que 9 annéciens sur 10 sont favorables au tram et que Frédérique Lardet, toujours membre de la majorité municipale, ne respecte pas ses engagements.

 

Le recours à la commission nationale du débat public

Le 18 novembre, lors de la séance du conseil communautaire, le vote de la majorité des maire réunis autour la présidente devrait être en faveur du bus.

En réaction, François Astorg dénoncera le manque de concertation imposé par Frédérique Lardet, et mettra toute son énergie pour annuler cette décision en jouant sur la carte de la commission nationale du débat public, qui pourra imposer une véritable concertation garantie par une personne indépendante.

 

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.