Macron repousse à Septembre le plan contre la pauvreté pour raison de foot.

Et si l’équipe de France gagnait la coupe du monde, le plan « pauvreté » serait peut-être même annulé puisque la côte de popularité du gouvernement remonterait assez haut sans qu’on ait besoin de « filer encore un pognon de dingue » pour les victimes de l’économie inhumaine.

On se laisse parfois rêver que ces foules qui vibrent pour un but marqué s’enthousiasment un jour pour chaque vie sauvée du désespoir.

Mais ce n’est qu’un rêve.

On imagine quelquefois que la politique pourrait consister à chercher des solutions pour améliorer le sort de la majorité des citoyens et plus particulièrement de ceux qui sont en difficulté.

Mais là, c’est du délire.

 

Auteur: jefdelhaye

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.