Ma-nif, Ta-nif, Sa-nif..

Au moment où j’écris ce texte, j’écoute France Culture. Daniel Cohen, économiste, professeur à l’école normale supérieure parle, et c’est instructif, pédagogique.

France Culture 7-9 18 11 19 Daniel Cohen

Ce qu’il explique, indique et propose m’a été rapporté pendant la manifestation : bravo les consciences ordinaires ! D’une façon ou d’une autre par des participants individuels, par des responsables syndicaux je retrouve les analyses de Daniel Cohen. Les participants à la manifestation sont pluriels et, mais, aussi cristallisés par une appartenance à un groupe dont il faut être solidaire.

En particulier ce jour du 17 décembre, la participation spécialement segmentée-détachée de la CFDT est visible. Partie en dernière position de la manifestation et peut-être de façon métaphorique du combat mené sur les retraites, la CFDT … protège-t-elle ses arrières ! Ne pas être pris en tenaille est-il le problème de ce syndicat, et des autres à moindre échelle, au niveau national ?

A ma question « Faut-il une trêve de noël ? » peu de personnes répondent de façon univoque.

Un militant de la CFDT trouve que c’est mieux pour les fêtes de famille mais considère que ce sera bien plus difficile de reprendre la mobilisation en janvier.

D’un manifestant : « Ils font monter les enchères en provocation avec les 64 ans, puis ils vont revenir dessus et ce sera comme une victoire syndicale alors qu’ils (les dirigeants, le gouvernement) ont programmé ces événements »

Il y a ceux qui sont strictement pour une retraite à points car plus solidaire et plus juste et ceux qui veulent strictement garder le système actuel. Positions figées qui ne résistent pas à l’analyse fine. Il est difficile de la part des manifestants sollicités de développer et indiquer qu’est-ce qui est le plus juste, d’où vient la solidarité et d’autre part comment le système actuel peut évoluer vers plus de justice. Chacun sent, comprend, incarne une partie des problématiques et sait, projette, milite pour des modifications spécifiques. Chacun possède des éléments d’analyse partiels, éléments que synthétise Daniel Cohen dans son intervention sur France-Culture.

Des paroles :

– Vivre dignement dans la justice, sans peur du lendemain-vieillesse

– Est-on là, tous, pour défendre la même cause ?

– Carrière de fonctionnaire et point flottant ?

– Tout est la restriction, aux économies et au final, les services publics ne fonctionnent plus

– Pour une autre justice

– La règle du début, du contrat des fonctionnaires et la fin de contrat unilatérale : quels jeu(x) ?

– La solidarité… au détriment des jeunes ?

– Les réformes antérieures : nous avons toujours perdu du pouvoir de vie. Alors celle-là ne fait pas autrement !

– Les Avantages mis en avant pour justifier une mise à plat des régimes spéciaux ne sont que des contre-parties qui faisaient partie du salaire. Mettre à plat, pourquoi pas mais avec toutes les données comparables !

– Réforme = Alignement sur les moins disant. Ce sont les plus faibles qui paient pour les autres !

– Nous venons du pays de Gex, nous sommes soucieux pour nos enfants.

– Nous n’avons pas les mêmes stylos : il y en a (des syndicats) qui ont le stylo qui signe ce que disent les patrons et d’autres qui ont un stylo qui signe ce que dit la base !

– Demain où sera la ligne, qui décidera de la valeur du point ? Oui aux propositions qui permettent la collégialité et le multipartisme comme Agirc-Arrco.

– La solidarité, oui mais il faut savoir où on est : avec qui être solidaire ? (note du rédacteur : il s’agit de la solidarité gouvernementale avec les riches et d’une solidarité entre les salariés)

– La solidarité dans quel cadre : l’Europe qui nous contraint, la souveraineté de notre pays ? La souveraineté est-elle un gros mots ? Voir le projet européen avec GAPÉ ! Le GOPÉ ou la régulation vue par l’europe

– Le projet de retraite et la politique : une histoire de parole, de mots. Très culturel. Que disent vraiment les mots utilisés ? Une bataille de mots dont il faut saisir l’importance et toutes les nuances. (note du rédacteur : pour ne pas se faire « enfumer »)

Une particularité sur les dernières manifestations : la présence d’un collectif , XR : Extinction Rebellion France et sur Annecy. Appel à soutenir et rejoindre la grève

En conclusion des manifestant.e.s à vif, anxieux-anxieuses de l’avenir bien moins radieux qu’il ne paraît, et plus qu’en « pétard » contre une réforme partiale-économique-non pertinente et visant à soumettre encore plus les salariés.

2020, en vain ?

Auteur: Jean-Marie HUBERT

Mots-clés:

Partager cet article :

1 commentaire

  1. Merci

    J’ai aussi écouté Daniel Cohen, c’est ahurissant ! Et réconfortant : nos adversaires sont des salauds – pas de doute; les preuves s’accumulent.

    Faire faire un rapport avec des hypothèses cachées, qui impliquent une baisse importante de la contribution des fonctionnaires actifs aux fonctionnaires à la retraite sans compensation.
    Cette baisse (de la masse salariale des fonctionnaires – dont il faudrait préciser le comment – autre sujet ‘intéressant’) reversée au budget général, entrainant ipso-facto un déficit d’une vingtaine de milliards pour le budget retraite.
    Ce déficit artificiel (car le budget en dispose) servant à justifier la nécessité d’une réforme et impliquant de réduire la masse salariale (les pensions) versées.
    Je me prive de ressources ce qui me permet de te dire que j’en manque pour te payer.
    C’est toujours la même méthode, on casse la mécanique afin de justifier de la revoir pour en réduire le fonctionnement. Cette réduction étant intégralement profitable aux capitaux privés : SNCF, EdF, Engie, ADP, LfdJ, Alstom, Orange, LaPoste, Sécurité sociale, Éducation nationale, Police, les PPP (partenariats Publics Privés – un magnifique modèle d’arnaque) …

    Le bizarre, l’incroyable c’est que nous n’avons pas entendu de critique de ce rapport AVANT !
    Il y a certainement eu des voix pour le dire mais inaudibles – enfin j’ai raté.
    Il a fallu que sur une radio de très faible écoute, APRÈS la grande manif, un érudit, savant, spécialiste, hyper diplômé, incontestable, dise la chose, dénonce le scandale de la tromperie du gouvernement, pour qu’on la sache.

    Il y a vraiment des lacunes dans l’opposition au Système.
    Car enfin QUI peut accepter qu’on soit à la fois méprisés et spoliés à ce point PAR NOS DIRIGEANTS ?
    Qui peut accepter d’avoir pour dirigeants (élus) des menteurs, des arnaqueurs ?

    Notre capacité à dénoncer les entourloupes de ces ignobles (qui défendent les intérêts des ultra-riches aux dépends de TOUTE la population) est d’une faiblesse coupable.

    Quand nos représentants deviennent des escrocs (si vous avez d’autres termes pour le dire je prends ?) qui font tout pour nous tromper afin de transférer ce que l’on produit (la richesse ne vient QUE du travail de tous) pour le donner aux déjà ultra-riches, il n’y a qu’une solution légale : demander la destitution de nos représentants en vertu des droits du citoyen énoncés par les textes institutionnels.

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks (rétroliens)

  1. Prenez le temps d’écouter Daniel Cohen sur France culture | Librinfo74 - […] « l’invité des matins », comme nous le recommande Jean-Marie Hubert dans son article « Ma-ni, Ta-nf, Sa-nif » et le commentaire de…

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.