LIBRE EXPRESSION Témoignage d’une citoyenne accompagnatrice d’un jeune migrant qui se réjouit d’avoir été vacciné.

Bonjour,

Puisque « les vieux »s’expriment régulièrement dans ce journal, je me permets de le faire ici.

J’ai 68 ans et «j’ accompagne » des jeunes adultes « migrants » avec l’aide d’avocats et d’associations.

Un des jeunes que j’accompagne depuis février 2020 a 20 ans et je l’appellerai M. (ce n’est pas l’initiale de son vrai prénom) pour plus de confidentialité

Nous nous appelons environ chaque semaine – si nous ne pouvons nous rencontrer – pour évoquer sa situation, se poser des questions et essayer d’y répondre en nous adressant à son avocate et à différentes associations. En effet, M. est « sous » OQTF (obligation de quitter le territoire français), il n’est pas le (la) seul(e) à être dans cette situation en Haute Savoie (et en France évidemment).

Être en OQTF, c’est avoir interdiction de poursuivre des études, (il a été obligé de ne plus se rendre au lycée le jour où la préfecture lui a notifié un « OQTF (Obligation de quitter le territoire français), interdiction de travailler, c’est n’avoir AUCUNE allocation donc aucun moyen financier pour vivre (ou survivre) et cela pendant 1 an.

Pour M.,on s’organise avec une collecte informelle qui lui permet de survivre.

Voici une partie de notre dernière conversation téléphonique :

  1. me dit qu’après avoir »attrapé le covid »fin 2020 (une semaine au lit et difficultés respiratoires), il s’est fait vacciner au début de l’été 2021 et a son pass vaccinal.

Il ajoute : « Toi qui es française, tu peux m’expliquer pourquoi les Français se révoltent contre le vaccin et le pass sanitaire ? Moi, je suis content d’être protégé par le vaccin, je ne l’aurai pas été dans mon pays pour cette épidémie —-et pour d’autres épidémies et maladies » (il est originaire d’un pays très pauvre d’Afrique). »

Je lui ai répondu que tous les français ne se « révoltent »pas contre le vaccin covid, mais  contre le pass sanitaire. J’ai eu des difficultés à lui expliquer toutes les raisons de cette » révolte » arguments multiples et quelquefois faux.

Ces remarques de M . m’ont inspiré quelques réflexions :

  • Importance du partage des «remèdes» (vaccins contre le covid actuellement) avec peuples pauvres ( Afrique par exemple) ;

Quelques chiffres :

7 doses pour 100 personnes pour les états africains

99 doses pour l’Europe

111 doses pour USA

Actuellement, il y a le dispositif covax (envoi de doses aux pays pauvres par les pays riches) mais très défaillant et surtout ridiculement insuffisant et les « aides chinoises et russes » tout aussi défaillantes et ridiculement insuffisantes.

L’OMS a pointé l’égoïsme des pays riches qui préconisent une 3ème dose alors que le « reste du monde » attend la 1ère injection.

  • Nécessité de lever les brevets sur tout vaccin et médicament et accompagnement des pays pauvres (ce mot fait très néo colonialiste, je sais !) pour amélioration et construction en grand nombre (partout)de labos, hôpitaux avec personnel formé dans le pays et matériels performants ,qui rechercheront, fabriqueront vaccins et médicaments adaptés aux pathologies du pays ou de la région où ils « siègeront »et en nombre suffisant pour prévenir et soigner les maladies de toutes et tous.

Vaste problème qui ne sera pas résolu en un coup de baguette magique (ou quelques manifs) mais il doit être informé, réfléchi, analysé ——-

Des assos ont travaillé et travaillent sur ce sujet. Mais doivent être soutenues par des citoyen(ne)s éclairés et qui savent ce dont ils (elles) parlent.

Ce n’est pas en clamant « levée des brevets » (ou en l’inscrivant sur une banderole) que tout sera résolu car, là, on s’attaque au cœur du problème : l’industrie pharmaceutique et ses labos tout puissants qui ne sont pas mis au pas par tous nos gouvernants occidentaux par frilosité ou impuissance( ?)

  • NOTION DE LIBERTE: Nous avons nous, occidentaux, et spécifiquement français et haut savoyards, le choix d’accepter ou non la vaccination actuelle -avec les inconvénients assumés ou non individuellement et les plus importants inconvénients collectifs – : possibilité de transmettre le virus aux autres.

Les habitants des pays pauvres n’ont pas cette liberté individuelle car ils n’ont pas accès facilement et gratuitement comme nous aux vaccin(s) et/ou médicaments et cela quelque soit l’épidémie ou la maladie.

Certains peuples ont manifesté pour « avoir le vaccin « pendant que certains d’entre nous manifestaient contre le vaccin et le pass sanitaire.

Et M. non plus, tout en ne la demandant pas, n’avait pas la liberté individuellement s’il voulait continuer à « être en règle » ce dont il a particulièrement besoin dans sa situation : son cas doit passer au tribunal, date non définie à ce jour, pour lever ou non « son » OQTF.

D’autre part, considérant son expérience « des maladies non soignées » dans son pays et l’«expérience» de son voyage, il craignait cette pandémie et attendait le vaccin.

Je signerai avec un pseudonyme, pas par lâcheté mais pour ne pas être identifiée et par conséquent ne pas mettre en danger M.

Note : M. n’a commis aucun délit » juste » celui d’être un « étranger » et africain.

Madeleine, citoyenne haut savoyarde

 

 

Auteur: librinfo74

Mots-clés: Annecy, association, Covid, Immigré, OQTF, vaccin

Partager cet article :

4 commentaires

  1. Merci « Madeleine « .
    Puisse ce témoignage faire réfléchir les anti-vax frénétiques.

    Répondre
  2. Bonjour Madeleine,

    J’accompagne au quotidien des personnes sans-domicile dont une partie sont des personnes sans-papiers (oui, la France ne donne pas des cartes bancaires et des appartements en priorité à la racaille étrangère figurez-vous. Une personne sans-papiers n’a aucun droit sur le sol français à part l’AME -et encore mais passons-) et je vous rejoins sur le fait que cette population est majoritairement outrée de voir à quel point nous pouvons refuser la vaccination gratuite.
    Beaucoup me raconte leur quotidien face aux épidémies lorsqu’ils et elles étaient dans leurs pays d’origine, la peur de ne pas voir son nouveau-né survivre et l’impossibilité de se soigner.

    Alors si je partage tout votre point de vue concernant la levée des brevets et tout le reste, je pense parfois certains soirs de fatigue comme celui-ci que certains Jean Moulin de l’anti vaccination devraient aller faire un tour dans des pays moins privilégiés pour se rendre compte de ce qu’est la maladie sans système de soins et une vraie dictature ! Ou a minima, leur envoyer leurs deux doses de vaccin !

    Bon courage à vous.

    Répondre
  3. Merci Madeleine.Souhaitons bonne chance à « M »et félicitations pour son bon bon sens.

    Répondre
  4. Merci. On a besoin de ces témoignages pour nous aider à faire passer les bons messages.

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.