Les zadistes quittent le bois de la Colombière en laissant la forêt dans son état naturel

Dimanche 30 octobre 2022

C’est le grand déménagement

Depuis vendredi, la ZAD s’est transformée en une véritable fourmilière où zadistes et sympathisants ont fait virevolter marteaux, scies, arrache-clous, pour démonter les cabanes, qu’elles soient accrochées aux arbres ou réparties dans la forêt. Chaque coin a été débarrassé de la présence de deux mois d’occupation, jusqu’à enlever un à un quelques petits morceaux de débris.

Hier, deux voyages de camions remplis à la gueule ont déménagé une bonne partie de l’installation. La quantité impressionnante de matériels installés dans la ZAD pendant ces deux mois d’occupation étaient à la mesure de la formidable énergie développée par les zadistes, la plupart très jeunes.

Ce déménagement collectif a révélé le formidable soutien de toute un population principalement des Aravis et de Haute-Savoie, depuis le début de l’occupation. Matériels, tentes, sacs de couchage, nourriture ont alimenté en permanence la ZAD :

Malheureusement, face à cette victoire indiscutable obtenue par décision de justice, la haine irrationnelle contre les « écolos » est toujours aussi vive dans un partie de la population des Aravis. Une haine entretenue à mots couverts par des élus irresponsables :

Face à ce déferlement de haine, le message des opposants à la retenue a toujours d’ouvrir le dialogue avec les élus des Aravis dans le souci de trouver la meilleure solution pour ce magnifique territoire, aussi bien dans l’intérêt des habitants des stations que pour celui d’une montagne préservée et séduisante. Malheureusement, les opposants à la retenue se sont trouvés face à un mur, cimenté par le Préfet et le président du conseil départemental  :

 

Pourtant, derrière cette lutte citoyenne, se dessine le véritable enjeu de l’avenir de la montagne :

Auteur: gfumex

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.