Les verts d’Annemasse se mobilisent contre les NÉONICOTINOÏDES

Dans un communiqué de presse, Génération Ecologie Haute-Savoie appelle à « une mobilisation citoyenne contre les néonicotinoïdes ». et organise une réunion d’information le :

VENDREDI 25 SEPTEMBRE à 19h

Salle des Conférences, MLK Annemasse

Avec la participation de Rémy Deramecourt (apiculteur) et Philippe Fossat (co-président de EBC Aura), Natalia Dejean et Christian Curdy pour Génération Ecologie Haute-Savoie.

 

Quand c’est non,… c’est NON !

Génération Ecologie Haute-Savoie explique qu’il soutient la campagne nationale « NÉONICOTINOÏDES : quand c’est non,… c’est NON ! » contre le projet de loi remettant en cause l’interdiction des néonicotinoïdes.

 

Un enjeu vital

« L’enjeu est absolument vital : la toxicité des néonicotinoïdes a des conséquences monstrueuses qui entraînent l’effondrement accéléré des pollinisateurs, des insectes, des oiseaux, impactent l’ensemble du vivant, y compris la santé humaine.

La réhabilitation des néonicotinoïdes par le gouvernement est une atteinte grave au droit de l’environnement et une menace pour notre démocratie. Ce retour en arrière s’effectue sous la pression des lobbys de l’industrie du sucre. Cette décision est prise en niant les conclusions de plus de 1 221 études scientifiques.

132 000 personnes ont signé la pétition « Insecticides tueurs d’abeilles: pas de dérogation ! » initiée par un collectif de 31 ONG françaises. »

 

Les élus d’Annemasse se mobilisent contre le projet de loi remettant en cause l’interdiction des néonicotinoïdes.

25 élu.e.s d’Annemasse Agglo ont signé la lettre ouverte qui sera adressée  à Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, à Julien Denormandie, ministre de l’agriculture et de l’alimentation et à Mme Virginie Duby-Muller, Députée de la Haute-Savoie.

Auteur: librinfo74

Mots-clés:

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.