LIVE : DEPARTEMENTALES - Débat en direct aux Villards/Thônes

Les syndicats de retraités interpellent les candidats aux municipales et les élus sur la dégradation de leurs conditions de vie

Cran-Gevrier 20 février 2020

L’intersyndicale s’est réunie au Foyer du Vernay de Cran-Gevrier en plein débat sur les municipales, et après la manifestation de ce Jeudi 20 Février, afin de faire le point sur les actions engagées, se faire entendre auprès des élu.es et s’adresser aux futurs candidats.

Deux questions étaient à l’ordre du jour : Les communes vont-elles avoir à pallier l’insuffisance des retraites par le biais des CCAS ?  Comment se faire entendre ?

Que constate t-on ?

Il y a une non prise en charge en grande majorité des retraité.es.

Cela se traduit par une perte du pouvoir d’achat depuis plusieurs années, car on est en décalage avec le montant de l’inflation. Ceci, en dépit des promesses, on ne parvient pas à rattraper le retard. Cela a une répercussion sur la vie des gens au quotidien. Il y a de quoi s’inquiéter concernant les futurs retraités, qui, avec le réforme qui se profile, va limiter le montant global des retraites et augmenter l’âge de départ à la retraite.

Il y a donc nécessité de s’adresser aux Maires et en particulier en milieu rural. Il y a déjà eu une adresse de par l’intersyndicale. Pratiquement personne n’a répondu.

 

Que se passe t-il pour ceux et celles qui sont en EHPAD ?

Des témoignages sont rapportés par les personnes de cette intersyndicale. D’une part les coûts sont excessifs. Le montant des pensions n’est pas suffisant pour pouvoir entrer en EHPAD surtout dans notre département qui est une zone de vie chère, à savoir parfois 3300 euros.

D’autre part, es conditions de travail des personnels ( comme le manque de personnels entre autre) ; affectent tout le monde. Cela va aussi se traduire par la fermeture de lits, par une surcharge de travail qui nuit ainsi à la prise en charge correcte des personnes âgées.

On note que les métiers dans le sanitaire sont des lieux où il y a le plus d’accidents de travail, car on rogne sur le personnel.

Pour pallier à cette situation, les villes sont l’obligation de mettre en place des services à domicile (comme par exemple les repas). Peu de place aussi aux rapports humains, laissant les plus démuni.es dans la solitude. Cela représente donc une charge pour les communes.

 

Que se passe t-il pour ceux et celles qui sont à domicile ?

Le gouvernement n’a aucun égard pour les personnes âgées.

On pallie grâce aux aidants, souvent membres de la famille, ou proches.  Cela nous affecte tous et toutes ; si bien que l’âge limite pour rester en bonne santé diminue. De plus les services d’urgence sont débordés.

Alors, quelles actions spécifiques construire avec les retraité.es ?
Assurer sa solidarité avec le personnel des EPHAD est une nécessité. La bataille unitaire a donné des résultats. Mettre les élu.es devant leurs responsabilités, pour interpeller ce gouvernement sourd aux revendications, concernant la situation des personnes fragiles et isolées. Il y a nécessité surtout dans ce département de vie chère de développer les transports en commun pour faciliter la mobilité.
Face à certains médias, il faut adresser des mises en alerte par rapport à certaines problématiques. On s’aperçoit aussi qu’en dépit des déclarations de Macron, le montant de la CSG n’est pas compensé. Cela ainsi baisser les retaites.
Il y a aussi un mépris et une culpabilisation à l’égard des retraité.es ; alors qu’ils jouent un rôle dans le champ économique. C’est d’autant plus grave que beaucoup s’investissent dans la vie sociale (associations, conseil municipal, aides financières à leurs proches…).

Il y a donc urgence d’exiger des réponses concrètes de la part du Préfet alors que les inégalités se creusent pour le bénéfice des plus fortunés !!!

Auteur: Colette CHARLET

Mots-clés: CGT, FO, FSU, Réforme retraites, Solidaires

Partager cet article :

1 commentaire

  1. tout à fait d’accord !

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.