Les services psychiatriques haut-savoyards en « burn out »

Les Établissements publics de Santé mentale de la Vallée de l’Arve à La Roche sur Foron et celui du CHANGE à Annecy/Metz-Tessy

Le mardi 22 janvier, journée mondiale de la psychiatrie, la section CGT « Santé et action sociale » appelait à la grève le personnel des structures de psychiatrie hospitalières de Haute–Savoie.

Un rassemblement était organisé à La Roche-sur-Foron devant l’entrée de l’Établissement public de santé mentale (EPSM) pour que les personnels expriment leurs conditions de travail désastreuses dont les patients sont les premières victimes.

Dans un  tract, la CGT dénonce « la situation dramatique dans laquelle se trouve la psychiatrie où l’allongement des hospitalisations, le recours fréquent à l’isolement et la contention, et ce, dans des services sur-occupés avec un personne, en sous-effectif et débordé par des tâches administratives, entravent le rétablissement des usagers de la psychiatrie. »

Une pétition est en ligne

Déjà en 2008, une article du monde dressait un tableau noir se la psychiatrie française sous le titre « La psychiatrie française va de plus en plus mal ».

1 commentaire

  1. En Norvège, se construisent des villes centre-spécialisées pour accueillir les malades relevant de la psychiatrie. Ceux ci sont en liberté, accompagnés par un intervenant-soignant tout au long du jour où tout est réuni sur le site spécialisé ( coiffeur, bar, cafe, restaurant, ….) et où les patients circulent libres et respectés dans leur handicap

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.