les nouveaux transports en commun sur Annecy

Il y a eu LOLA (Liaison Ouest Lac D’Annecy) où la municipalité et son maire M. Rigaut, le Grand Annecy et le département voulaient le tunnel sous le Semnoz. Après concertation, accompagnement de la Commission Nationale pour le Débat Public et donc participation en particulier du Grenelle des transports Annécien, il a fallu reprendre des enquêtes et bilans. Rien n’était fait.

A ce jour, les problématiques demeurent, les consultations et expertises semblent ne pas parler des mêmes choses et il faudra un travail sérieux pour bien considérer et obtenir une synthèse éclairante sur les données et choix possibles. Tram rive ouest ? Bus à haut niveau de service ?

Travail collectif de synthèse et mise à plat des critères entres les élus et les associations, collectifs ou bien choix « politique » sans plus de considération que cela sur les données ?

Alors, précipitation ou décision reportée après une nécessaire élaboration ?

Des éléments de réflexion proposés dans ce communiqué de presse proposé par les Amis de la Terre 74.

Jean-Marie HUBERT

————-

Les Amis de la Terre en Haute–Savoie

Maison des Associations
23 Avenue des Harmonies
74960 CRAN GEVRIER
contact@amisdelaterre74.org Annecy, le 26 août 2021

Communiqué de presse
Climat et transports : la crédibilité du Grand Annecy en jeu

Le Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET) du Grand Annecy s’est donné l’objectif extrêmement volontariste de faire baisser de 55% des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans l’agglomération d’ici 2030.

La tâche est immense : pour diviser par plus de deux les émissions de GES en seulement neuf ans, il faudra certainement des transformations « rapides », « radicales » et « sans précédent », pour reprendre les mots des scientifiques du GIEC.

  • Sur le territoire du Grand Annecy, le secteur des transports est de loin le secteur le plus émetteur avec 42% à 46% des émissions de GES (sources : OREGES et ATMO). C’est donc sur ce secteur qu’il faut agir en priorité. Les élus du Grand Annecy planchent actuellement sur la mise en place d’un réseau de transports en commun (TC) performants (tramway et Bus à Haut Niveau de Service – BHNS), et cinq lignes sont pressenties, en direction de Seynod, Épagny, Pringy, Les Glaisins et la rive ouest du lac.
  • Des décisions cruciales doivent être prises, à la fois sur le choix des lignes de TC à équiper en priorité et sur le type de TC. Pour guider les élus dans leur choix, le Grand Annecy a commandé une étude au cabinet TTK pour mesurer quels sont les lignes et types de TC favorisant le meilleur report modal de la voiture vers le TC, et donc le meilleur impact sur les embouteillages, la pollution et les émissions de GES.

 

Les résultats de cette étude sortie en 2021 sont sans appel, que ce soit en valeur absolue ou rapportés au coût :

Gaz à effet de serre (GES) évités en kilotonne/an
Tonnes de GES évitées (par an) par million d’euros investi

* Le tram rive ouest réduirait les émissions de GES au moins deux fois plus qu’une autre ligne.
*  À lui seul, il réduirait davantage les émissions de GES que les 5 lignes de BHNS réunies (3,45 contre 3 kt/an).
*  Avec le tram rive ouest, le coût de la tonne de GES évitée serait au moins deux fois inférieur qu’avec les autres lignes.

Au niveau des coûts, l’étude TTK nous apprend par ailleurs que :
*  En rive ouest, donc en périurbain, un tramway (monovoie) serait environ deux fois moins cher du km qu’un tramway urbain, et ne serait guère plus cher qu’un BHNS monovoie pour bien plus de voyageurs transportés (un tramway étant bien plus attractif).
*  Un BHNS monovoie en rive ouest pourrait être rapidement saturé et nécessiter une seconde voie, ce qui le rendrait plus cher que le tramway et bien plus difficilement insérable.

Face à l’urgence climatique, au vu des objectifs très ambitieux fixés par le Grand Annecy et étant donné la part prépondérante des transports dans les émissions de GES sur son territoire, nous demandons à nos conseillers communautaires de considérer la baisse des émissions de GES comme le critère prédominant, à la fois sur le choix des lignes de transport en commun à équiper en priorité et sur le type de transport en commun.

Bruno d’Halluin (07.83.24.63.48) et Ghislaine Lombart, référents transport aux Amis de la Terre en Haute–Savoie.

Auteur: Jean-Marie HUBERT

Mots-clés:

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.