Les discriminations et le racisme victimes de la désinformation


Les 32èmes semaines contre les discriminations et le racisme se sont déroulées le 25 juin par une belle exposition dans le forum de Bonlieu organisée par la Fédération des Œuvres Laïques et ses partenaires du comité local d’Annecy. Ces deux dernières années ont été marquées par les tensions internationales, les impacts de la crise du COVID, provoquant des inquiétudes. Alors, comment développer des pratiques dans le champ de la culture de paix, afin de construire des prises de conscience, défendre les droits fondamentaux et ceci dès le plus jeune âge ?


Information/désinformation mais comment s’y retrouver ?

Depuis Octobre, au lycée Gabriel Fauré, le collectif d’associations comme l’ANACR, le GFEN, la Cimade, le SAREV d’Annecy, le MRAP, les Marmottes de Savoie, la Médiathèque de la Turbine, le Sou des Écoles Laïques d’Annecy…. décidèrent de préparer une exposition sur le thème de la désinformation le 25 juin.  Celle-ci a été préparée par des interventions diverses, en particulier dans des structures scolaires et par l’opération « Cartes de la Fraternité ».

Chaque association a prévu des panneaux d’exposition s’appuyant sur le travail qu’elle met en œuvre sur des valeurs permettant le mieux vivre ensemble.
Ces panneaux abordaient les thèmes de la propagande nazie, de la désinformation qui provoque les préjugés, qui impacte les immigrés
° Comment vérifier les informations ?
Que s’est-il passé réellement ?
Il y avait une réelle attente de l’équipe du Comité Local d’Annecy, à rencontrer de nouveau le public, à faire des échanges, à se poser des questions pour aller plus dans des actions de transformations.

 

Peu de soutien des élus et des services de la mairie

Lors des dernières expositions, on recevait les soutiens des élu.es, des agents municipaux, en particulier ceux et celles qui travaillent dans les bibliothèques, services sociaux culturels, ou de la jeunesse. Mais, cette année, il en a été autrement. Tout cela nous questionne, alors que l’on s’était investi.

Très peu de personnes sont venues à notre rencontre. Elles passaient par le Forum de Bonlieu, pour se rendre à la bibliothèque, vers le lac ou le centre ville, sans jeter un regard sur l’exposition.

Quelques rares personnes se sont préoccupées du devenir de notre planète, le sort de personnes victimes de discriminations, des descendants de familles qui ont subi l’Holocauste. Elles laissèrent leurs coordonnées pour pouvoir élaborer des initiatives.

 

Comment transmettre à la jeunesse la mémoire de l’horreur de l’holocauste ?

Alors, surtout vis-à-vis de la jeunesse, comment raconter, comment transmettre la une mémoire qui n’est pas la nôtre et n’est pas seulement celle d’un homme, mais de milliers d’êtres humains qui par exemple, il y a juste 80 ans furent exterminés dans les camps de la mort.
S’informer, débattre de ces faits réels, apprendre à vivre ensemble, lutter contre la xénophobie, une urgence de civilisation ! Il faut une prise de conscience, une responsabilité urgente de la part de nos élu.es ,faire face à des personnes qui falsifient l’Histoire et parlent à la place de ceux et celles qui ont été des victimes.

Auteur: librinfo74

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.