Les associations de solidarité du bassin annécien souhaitent tisser des liens au sein d’une maison des associations

Table ronde des Solidarités locales et internationales

« Aucun homme n’est une île » affirmait déjà John Donne au 17e siècle. « Tout homme est un fragment de continent, une partie de l’ensemble. » Cette pensée du poète anglais résume bien la double table ronde sur les solidarités qui a rassemblé 10 associations du bassin annécien ce lundi 26 novembre 2018 à la salle Martinet (Annecy).

Parmi les cas concrets évoqués : soutenir la scolarité de jeunes qui dès leur majorité risquent d’être expulsés et d’interrompre leur formation professionnelle sur des métiers en manque de main-d’œuvre (avant 18 ans, c’est un « enfant à protéger » ; dès 18 ans, il devient un étranger en attente d’un titre de séjour).

Qu’en est-il de la fraternité récemment confirmée comme valeur constitutionnelle de la société française (Conseil constitutionnel : 06/07/18) ? L’accueil digne des demandeurs d’asile se heurte à la réponse administrative « Où trouver des bâtiments pérennes pour les primo-arrivants ? Nous manquons de moyens ». Sans relâche, les associations interpellent les pouvoirs publics sur le droit et les scandales humains et économiques. Parallèlement, des citoyens se mobilisent pour héberger durant quelques mois des réfugiés. Et pourtant les programmes immobiliers se multiplient à Annecy…

De quelle société voulons-nous ? En quoi notre comportement de consommateur privilégié influe-t-il sur des populations à l’autre bout de la planète ? 11% de la population mondiale souffre de la faim et 60% d’entre eux sont des paysans… Que finance notre épargne ? L’agro-industrie accapare des terres et prive de leurs ressources les habitants. La finance solidaire se développe et permet d’intégrer une éthique dans des fonds communs de placement. Parallèlement, la prise en compte de l’urgence écologique devient de plus en plus cruciale.

Mieux informer, sensibiliser le plus grand nombre aux problèmes et aux enjeux constituent les objectifs des associations agissant pour une plus forte solidarité. La rencontre sur les Solidarités se termine par une question concrète : à quand une vraie maison des associations sur Annecy qui permette à toutes les associations de continuer le dialogue et de mener des actions communes ?

Intervenants : Les Amis de la Terre (Jean-Marie Hubert) ; Echanges et Tiers-Monde (Annie Muss) ; CCFD Terre solidaire (Marie-Hélène Barberot) ; France Solidarité Palestine (Warda) ; Comité du droit d’asile (Jacques Letourneur) ; Réseau Education sans Frontières (Marie-Helene Peyret) ; Secours Populaire (Yves Régent) ; Ligue des droits de l’Homme (Christian Chauvet) ; La Cimade (Philippe Himber ; MRAP (Gérard Corroy).

Pascale Dziedzic / Festisol Annecy novembre 2018

« Lorsque les services de l’État sous-traitent leurs missions à une association, celle-ci ne dispose pas forcément du personnel suffisant ou des compétences nécessaires. »

« L’accompagnement, le respect de la personne, l’accueil inconditionnel constituent les bases de la solidarité. »

Pour aller plus loin : documentaires sur laviedeshauts.org ; librinfo74.fr ; interviews d’Aurélien Barrau sur youtube.

Auteur: librinfo74

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.