Le sénateur Cyril Pellevat, ancien maire, dénonce les dépôts de remblais sur la commune d’Arthaz.

Le sénateur Cyril Pellavat, ancien maire d’Arthaz, est bien placé pour donner son avis sur les dépôts de remblais depuis 2018 sur la commune d’Arthaz par Hervé Métral avec la complicité de ses successeurs Alain Ciabattini et Régine Mayoraz
Maire jusqu’en 2016, la préservation de l’environnement et de la biodiversité a toujours guidé son mandat :

(Attention : un mot a sauté en fin d’interview. Les propos du sénateur sont « (…) on s’est battu et un remblais, par définition, est interdit sur ce territoire là. On ne peut être que contre. »)

Cyril Pellevat ne mâche pas ses mots concernant la maire d’Arthaz qu’il juge responsable « d’avoir autorisé le dépôt de remblais sur une surface aussi importante, qui met en péril cet espace naturel sensible. » (…) »Elle a agit en connaissance de cause »

Contrairement à ce qu’affirme Hervé Métral, Cyril Pellevat affirme qu’il ne s’agit pas d’une opposition entre agriculteurs et « écolos » puisque de « nombreux agriculteurs sont soucieux de l’environnement ».

Ciyil Pellevat est convaincu que Monsieur Métral trouve un intérêt financier pour ces dépôts de remblais.

Auteur: gfumex

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.