Le mépris. (Billet d’humeur)

Le choix du gouvernement de Macron, de s’en prendre en priorité aux retraités révèle la mentalité du pouvoir politique en place. Il ne s’agit pas seulement de chercher à exploiter la population mais, après avoir tiré profit de tout ce qui peut être utilisé, de supprimer, purement et simplement, tout ce qui ne peut plus être exploité par le travail.

La gestion des ressources humaines ne s’encombre pas de morale ou de respect humain.

Comme l’a dit le triste sire médiatique, Christophe Barbier : « il ne faut pas se préoccuper des retraités d’aujourd’hui puisqu’un grand nombre d’entre eux sera mort en 2022 » (2022, date des prochaines élections présidentielles). Donc, ceux-là sont trop vieux pour être pris en considération électorale.

C’est le signe d’un grand affaiblissement de la civilisation et de la santé morale d’un peuple quand on y méprise les personnes qui sont âgées et que, du fait qu’elles ne peuvent plus travailler, on leur enlève même les droits qu’elles ont acquis par leur travail.

Miser sur leur faiblesse et leur mort prochaine est non seulement une ignominie mais un indice de lacheté qui en dit long sur la psychologie des membres de ce gouvernement et de ceux qui le soutiennent.

Comme le dit le philosophe : « Un peuple qui néglige ses « vieux », qui les parque, -retirant par ailleurs d’immenses profits financiers de cette mise à l’écart-, qui prévoit même de les éliminer en douceur lorsqu’ils vivent trop longtemps, lorsqu’ils sont gênants ou qu’ils ne lâchent pas suffisamment tôt l’héritage, aussi maigre soit-il, un tel peuple signe son arrêt de mort. »

Ce mépris des vieilles personnes et le culte de la jeunesse sont évidemment induits par la propagande du pouvoir. Ce qu’ignorent les jeunes, c’est que leur valeur consiste essentiellement en leur aptitude au dressage par les forces économiques et qu’ils ne sont choyés et encensés par le pouvoir qu’en fonction de leur docilité à se plier aux contraintes du travail et/ou de la consommation. Les uns suivent avec un enthousiasme naïf tandis que d’autres, plus lucides, sont par avance dégoûtés de ce qui leur est proposé ou imposé.

Mais ne tombons pas dans le piège tendu par le pouvoir qui voudrait opposer les jeunes et les vieux pour mieux les dominer tous. L’exclusion et le racisme sont les vieilles armes du fascisme.

Si « la jeunesse est la capacité à s’indigner » comme l’écrivait André Gide, celle-ci ne dépend pas de l’âge de la personne et beaucoup de « vieux » sont simplement jeunes depuis plus longtemps que les autres.

Macron est un bon élève des écoles de commerce et d’administration, bien obéissant aux maîtres de la finance. Il lui manque malheureusement quelque chose d’essentiel, l’intelligence de l’humain qui comprend le respect des personnes quels que soient leur âge, leur genre et leurs origines.

Il n’a, par ailleurs, pas suffisamment appris l’histoire de France, il saurait sinon que les habitants de la Gaule ancienne sont capables de révolte, voire de révolution.

Auteur: jefdelhaye

Partager cet article :

2 commentaires

  1. Merci pour ce billet d’humeur partagé par beaucoup d’entre nous, « vieux » ou pas. Macron est une machine à sous soigneusement programmée par la caste qui l’a sélectionné pour la représenter, la vendre et la faire gagner ! Mais les jeux ne sont pas faits. Battons-nous !

    Répondre
    • MACRON est surtout un Ignorant qui mélange allègrement les genres.

      En comparant la tradition « Luthérienne » des Danois (référence religieuse Protestante du 15e Siècle a une Population primo habitante et ancestrale des Français : les Gaulois. Il compare des choses aussi incomparables que choux et navets. Il aurait alors du comparer les Viking avec les Gaulois et faire un rappel aux ancêtres Danois, populations qui ne subsistait que parle vol et de pillage. Il compare également deux populations de niveau démographique incomparables (4 a 5 millions de Danois contre 65 Millions du Peuple qu’il est censé représenter………Quel Ane)…..Il n’en est pas a une anerie prêt. Par ailleurs concernant ses attaques répétées contre les retraités il brise le lien intergénérationnel qui est la base du système social Français depuis 1945. Il suscite une guéguerre entre les Jeunes et les anciens sans aucun respect quelconque .Et entre « Actifs  » ……..et « Oisifs  » en oubliant que les oisifs ont travaillé 42 a 45 ans et que les « Actifs » (comme lui je suppose ) ne travaillent que depuis de 15 ans …………. Enfin un Président à l’image de ceux qui l’ont porté au pouvoirs ………Il oublie que si je ne suis pas mort en 2022(comme le dit le scélérat Savoyard des Contamines : C. Barbier) lui, est déjà politiquement mort en 2018.

      Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.