Le lac d’Annecy au plus bas.

Vue du lac depuis le Pâquier, le jeudi 27 Septembre 2018. De mémoire d’annécien d’âge avancé, on n’avait encore jamais vu un étiage aussi bas. Certains s’amusent à marcher où, d’habitude on ne va qu’à la nage, d’autres regardent avec angoisse et parlent d’apocalypse. Quelques uns se frottent les mains en pensant aux bénéfices qu’ils pourront faire avec ce nouveau terrain à bâtir.

Auteur: jefdelhaye

Partager cet article :

5 commentaires

  1. En ce qui concerne les terrains à bâtir, ça ne marche pas on est sur le domanial !

    Répondre
  2. en même temps « on » continue comme si de rien les travaux à Pringy, et « on » attaque l’élargissement de l’autoroute, ce qui fera 8 voies au même endroit.
    Elle va être belle, la Hte-Savoie.
    Mais peut être que ça n’a rien à voir avec la météo ?

    Répondre
  3. « In Annecy Mountains » prend l’eau….

    Répondre
  4. le diamant de Haute Savoie disparait? Macron va trouver la solution à n’en pas douter.

    Répondre
  5. En attendant tout le monde se plaint dès que il y a 2 gouttes de pluie ! Et puisque l’eau potable d’Annecy vient en partie du lac faudrait arrêter de gaspiller. Et le secteur du bâtiment fait déjà assez de dégâts. Après que les centrales à béton ont contribué à assécher le fier maintenant ils utilisent l’eau potable pour fabriquer le béton et laver les camions, je sais de quoi je parle j’y travaille. Faudrait penser à sérieusement les taxer et utiliser l’argent pour l’environnement !

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.