Le directeur général de la Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes nie toute implication de son groupe dans le financement des colonies israéliennes en territoires occupés.

Un petit groupe de militant de l’afps distribuait un tract à l’entrée de l’Arcadium à Annecy, où se tenait  l’Assemblée Générale de la Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes.

Ainsi informé sur la participation de ce groupe bancaire au financement des banques et entreprises israéliennes qui participent au développement des colonies en territoires occupés, ce sociétaire a Interpellé le directeur général présent à la tribune.

 

Daniel Karyotis, Directeur Général de la Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes

Agacé par la question, Daniel Karyotis a nié totalement l’implication de son groupe par l’intermédiaire de son bras armé qu’est Natixis : ”Je ne comprend pas que l’on puisse poser une telle question puisque nous avons déjà répondu de nombreuses fois que notre groupe n’est en rien concerné” (…)
« D’ailleurs, contrairement à d’autres groupes bancaires, depuis 10 ans nous n’avons jamais eu d’amendes sur des agissements répréhensibles.”

Contacté à la fin de la réunion, Daniel Karyoytis a affirmé que tout ce qui était écrit dans ce tract n’était que pur mensonge et qu’il ne comprenait pas quelle pouvait être la motivation de leurs auteurs.

Vous pouvez lire ICI ce tract.

Selon les signataires que sont « l’Afps, le CCFD Terres solidaires, la CGT, la ldh, Solidaires », la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens viole le droit international (4e convention de Genève). Dès que les groupes bancaires, dont fait partie le groupe de la banque populaire Caisse d’Épargne, participent au financement des banques et des entreprises israéliennes, acteurs de cette colonisation, ce groupe bancaire devient complice d’un acte condamné par la communauté internationale


Certains fonds de pension et banques ont désinvesti leurs actifs des banques israéliennes

Le surprenant est qu’on apprend que le PGGM aux Pays Bas, FDC au Luxembourg, Storebrand en Norvège, United Methodist Church aux États-Unis, Danske Bank au Danemark…ont cessé leur coopération avec les banques et entreprises israéliennes. Si cette information s’avère exacte, cela prouve que ces financements existent, et  que le Crédit Agricole, la Société Générale, les Banques Populaires-Caisses d’Épargne, BNP Paribas, Axa… participent à la colonisation des territoires palestiniens occupés illégalement.

Auteur: librinfo74

Partager cet article :

1 commentaire

  1. Bravo pour votre action d’information sur les pratiques illégales de cette banque

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.