L’ASTI de Faverges a participé activement au 27ème Congrès de la FASTI

Féministe, anticapitaliste, et anticolonialiste, la FASTI qui tire sa légitimité du travail de terrain des militants et bénévoles des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s, se bat pour le droit des personnes migrantes depuis près de cinquante ans.
Ce mouvement de solidarité avec les personnes immigrées est né dans les années soixante dans les bidonvilles de la région parisienne. La plupart des militants de cette première période sont issus des rangs de la gauche chrétienne et du Parti Socialiste Unifié (PSU). C’est en 1962 qu’un groupe d’habitants de Châtenay-Malabry crée la première ASTI à la suite de l’incendie d’un bidonville.

L’ASTI* FAVERGES et plusieurs autres ASTI de la Région Auvergne Rhône Alpes étaient représentées les 9, 10 et 11 novembre au 27ème congrès de la FASTI**  au Château de Bellevue à Presles en région parisienne.

Pour mettre en place les grandes orientations du mouvement, axées autour des principes de solidarité entre immigré-es et français-es, d’égalité des droits pour toutes et tous, de développement de nouveaux rapports Nord/Sud basés sur un partage des richesses, de lutte contre le racisme.

Trois  motions étaient au cœur des échanges lors des travaux en ateliers
– Orientation Générale
– Vie du réseau des ASTI
– Repolitisons notre antiracisme

Plusieurs contributions par plusieurs ASTI en amont du Congrès ont d’ailleurs bien alimentés les débats.

Le problème du racisme et de comment le combattre traverse l’action de toutes les ASTI, et les ASTI souhaitent l’approfondir au sein de la fédération.
La notion de racisé.e.s est t’elle opportune ou éclaire t’elle la réalité vécue par les personnes concernées ?
L’exposé des origines du racisme comme puisant ses racines dans le passé colonial ne paraît pour certain.e.s pas recouvrir l’ensemble des réalités vécues par les personnes (ex. : les Rroms), alors que pour d’autres elle permet d’accueillir les personnes dans les permanences en conscience de leur histoire. invite à creuser certains aspects qui n’y sont pas présentés (impérialisme, écologie décoloniale).

Les lois antiracistes, l’insertion réussie d’immigrés ne doivent pas être occultés. Même s’il subsiste un racisme d’état.
Le sens des mots employés doit être précisé.

Une table ronde en présence d’invités sur les luttes antiracistes est venue éclairer les congressistes:

  • Historique sur la constitution de l’antiracisme, la réparation des dommages par rapport à la colonisation, législation d’exception comme le CESEDA, le code Noir, la charte du Manden***, ré-éclairer la notion de racisés…

Renforcement du réseau, création de nouvelles ASTI, prévenir le mouvement des ASTI contre les attaques extérieurs, faire du lien avec d’autres associations, mettre en place des coordinations régionales d’ASTI sont des priorités.

Le dernier jour a été consacré à l’intégration dans les 3 motions du travail en ateliers et des amendements débattus.

Celles-ci ont été réécrites et soumises aux votes des congressistes qui les ont approuvées très majoritairement.

Un bureau fédéral a été mis en  place avec des  groupes de travail

  • Communication
  • Conseil animation de la Fédération
  • Social et économique
  • Pôle linguistique

Lire ce lien

http://www.fasti.org/index.php?option=com_content&view=article&id=87&Itemid=80

POUR CONTACTER LA FASTI
58 rue des Amandiers, 75020 PARIS

coordination@fasti.org

*ASTI : Association de solidarité avec tous les immigré(e)s.

**FASTI : Fédération des Associations de solidarité avec tous les immigré(e)s.

*** Charte du Manden datée du XIIIème siècle : plusieurs siècles avant la reconnaissance de valeurs aujourd’hui défendues par le monde occidental, cette charte affirme de manière universelle le droit à la vie, à la liberté et à l’égalité, et aux réparations en cas d’offense à ces principes. Elle dénonce formellement l’esclavage et la discrimination.

En 2009, l’UNESCO a inscrit la Charte du Manden au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Auteur: Catherine BONDI

Mots-clés: ASR, Congrès FASTI

Partager cet article :

2 commentaires

  1. Pour complément d’infos, lire le dernier journal de la FASTI

    Le lien: http://www.fasti.org/images/stories/olf/OLF_100.pdf

    A la Une du 100 éme numéro

    – À la Une CAMPAGNE POUR L’ABROGATION DU CESEDA : OÙ EN EST-ON ?
    – A côté des ASTI
    – Retour du travail des commissions de la FASTI
    – …

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.