La FSU 74 répond à la CFDT que les écoles rurales de Haute-Savoie ne sont pas uniquement des écoles « de riches »

 

What do you want to do ?

New mail

« Droit de réponse de la FSU 74

C’est avec surprise que nous avons pris connaissance des déclarations du secrétaire départemental du SGEN-CFDT à notre encontre, dans votre journal, concernant la carte scolaire. (lire article dans librinfo)

Le ministre a souhaité donner des priorités à l’école rurale en donnant pouvoir aux maires de refuser des fermetures. Il a défini les écoles rurales comme celles se trouvant dans des communes de moins de 5000 hab. En soi, donner ce pouvoir aux maires est aberrant d’un point de vue républicain, car les communes ne financent pas ces postes. Il s’agit sans doute, pour le gouvernement, d’amadouer les maires en prévision des élections à venir, et la lutte contre l’échec scolaire n’a malheureusement rien à voir avec cette mesure.

Pour autant, cette disposition a permis d’éviter des fermetures de classe dans 10 écoles, dont certaines étaient jugées aberrantes par la FSU. Il serait en effet caricatural de considérer les écoles rurales de Haute-Savoie uniquement comme des écoles « de riches ». Certaines des écoles concernées par ces non-fermetures accueillent aussi des publics défavorisés, et elles doivent souvent accueillir les enfants dans des classes à multiples niveaux.

La FSU est la seule organisation syndicale qui est intervenue régulièrement contre les fermetures de tous les postes du dispositif « Plus De Maîtres Que De Classe » (appelé PACTE dans notre département), nécessaires aujourd’hui pour lutter contre l’échec scolaire dans les milieux défavorisés.

Pour autant, elle n’a jamais été et ne sera jamais d’avis d’exiger la fermeture de postes dans certaines écoles, afin de maintenir ou d’ouvrir des postes dans d’autres. Nous n’avons pas besoin d’une autre répartition des moyens dans l’Éducation Nationale pour faire face à la  pénurie, mais d’un budget général largement abondé. C’est pourquoi nous exigeons, notamment suite à la crise sanitaire, un collectif budgétaire pour la rentrée prochaine et que nous sommes signataires, avec 17 autres organisations (dont, pour les syndicats de travailleurs, la CGT, Solidaires et la Confédération Paysanne) du texte « le jour d’après ».https://snuipp.fr/actualites/posts/le-jour-d-apres

C’est aussi pour cela que nous sommes les seuls (avec F.O. pour le CDEN)  a avoir voté contre le projet de carte scolaire départementale, tant au CDEN qu’au CTSD, les 2 instances décisionnelles. (lire courrier de la FSU à la directrice académique de Haute-Savoie),

Nous regrettons que sur ce vote, ainsi que sur la signature du texte « le jour d’après », l’unité syndicale n’ait pu se faire et invitons nos partenaires de la CFDT à nous rejoindre, avec leur diversité, pour favoriser l’unité et les luttes syndicales à venir.

C’est ensemble, main dans la main que nous améliorerons l’école publique. »

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Auteur: gfumex

Mots-clés: carte scolaire 74, cfdt, FSU

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.