La Fédération des Œuvres Laïques de Haute-Savoie est contrainte à encourager les familles étrangères à rentrer dans leurs pays.

DSC01457

Depuis 12 ans, en partenariat avec la DDCS, la Fédération des œuvres laïques, issue de la Ligue de l’enseignement, mouvement d’éducation populaire, gère les crédits d’urgence sociale permettant l’hébergement d’urgence des demandeurs d’asile sur le département.

Pierre-André Naton, Directeur du Secteur social de la FOL est fier d’assurer cette mission sociale avec toute une équipe « nous venons en aide à une population fragilisée pour lui permettre de vivre dans des conditions décentes et respectueuses des droits de l’Homme et du citoyen ».

Ce secteur professionnel permet aussi à la FOL de garantir des emplois au sein de sa structure grâce à un financement de l’État, un statut de délégation de service public.

Seulement, la FOL n’est pas qu’une entreprise, elle est aussi un mouvement d’éducation populaire

Issue de la Ligue de l’enseignement, la FOL est porteuse d’un idéal laïque fondé sur la liberté individuelle, sur l’émancipation de tout citoyen, qu’il soit français ou étranger.

On peut lire dans les fondements de la Ligue de l’enseignement : (…) favoriser le renouveau de la citoyenneté et d’une éducation populaire et laïque, c’est aussi peser sur les politiques publiques locales et nationales. (…)

On peut se demander comment la FOL de Haute-Savoie peut « peser sur les politiques publiques locales et nationales », quand elle est devenue un prestataire de service de l’État et des collectivités territoriales ?

Un prestataire porteur de mauvaises nouvelles.

 

Auteur: gfumex

Mots-clés: Demandeurs d'asile, FOL

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.