La confédération paysanne se maintient aux élections de la chambre d’agriculture Savoie Mont-Blanc, mais déplore une énorme abstention

Dans un communiqué de presse, avec 23,75 % des voix exprimées lors du scrutin 2019 des élections professionnelles à la Chambre d’agriculture Savoie-Mont-Blanc, la Confédération paysanne  considère qu’elle se maintient mais ne progresse pas : « presque un quart des paysans votants soutiennent notre projet. Il nous faudra continuer à expliquer dans les fermes la modernité de notre projet d’agriculture paysanne, sa viabilité économique, sa pertinence écologique, sa réponse en adéquation avec les attentes sociétales. »

Transparait de ce communiqué une certaine amertume : « Nous déplorons la très forte abstention (57,5% au collège 1 : chefs d’exploitation et 72,55% au collège 4 : anciens exploitants) qui révèle le manque d’intérêt de la profession pour la Chambre d’agriculture. »

De bonne guerre, la Confédération paysanne explique que « cet abstentionnisme est favorisé par la politique de gestion de la Chambre d’agriculture par la F.D.S.E.A. dans les Savoie et de la politique nationale de la F.N.S.E.A. «  et en profite pour dénoncer un mode de scrutin « qui entraîne une surreprésentation de la liste gagnante et empêche une partie des agriculteurs d’être représentés à la hauteur de leurs votes »

Elle souligne un recul de la liste d’Union FDSEA/JA qui pert 376 voix :  » En effet, beaucoup d’agriculteurs semblent ne plus se retrouver dans leur projet. Le modèle F.N.S.E.A est à bout de souffle ! Il ne propose rien pour favoriser le renouvellement des générations et améliorer la situation des retraité-es, rien de concret pour réorienter l’agriculture savoyarde, pour engager un changement, sortir les agriculteurs d’un système qui ne cesse de montrer ses limites ! »

Avec trois sièges, la Confédération paysanne estime n’avoir pas les moyens de  » changer le rapport de force au sein de l’assemblée plénière. L’alliance des deux syndicats se voit attribuer 21 sièges au total, ce qui ne représente pas le pourcentage réel de voix. De ce fait, la répartition des membres de la Chambre d’agriculture évolue peu. A quand des élections à la proportionnelle ? »

Elle regrette également que les cotisants solidaires : « qui représentent des centaines de paysan-nes des Savoie n’aient pas eu le droit de voter malgré nos demandes incessantes auprès des gouvernements successifs »

 

La confédération réaffirme sa volonté de proposer et de défendre un autre modèle agricole 

« Malgré un taux d’abstention record, nous croyons toujours au syndicalisme (…) Nous aurons à cœur de poursuivre notre projet et notre travail de terrain au sein de l’assemblée de la Chambre d’Agriculture et au-delà. Nous nous tournons d’ores et déjà vers le 26 février, à Bonneville, et le 8 mars prochain, en Savoie, pour préparer l’avenir lors de nos assemblées générales départementales. »

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.