La CGT d’Annecy demande à la France de libérer Georges Abdallah, le plus ancien prisonnier politique en Europe

Samedi 19 octobre à 14h un cortège  s’est mis en route de la gare de Lannemezan à la prison pour aller soutenir Georges Ibrahim Abdallah qui va rentrer le 24 octobre dans sa 36ème année en prison.

Dans un communiqué, la Commission Exécutive de l’Union Locale CGT d’Annecy apporte » tout son soutien à la lutte pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah. »

« Samedi 19 octobre a eu lieu la manifestation annuelle devant la prison de Lannemezan pour demander la libération de Georges Abdallah, militant communiste internationaliste. »A 68 ans, Georges Abdallah est le plus ancien prisonnier politique en Europe et il entrera, ce 24 octobre, dans une 36ème année de détention.

En 1984, il a été condamné pour complicité dans des actes de résistance commis à Paris et revendiqués par les Fractions Armées Révolutionnaires Libanaises, dans le cadre d’un procès entaché d’irrégularités. Il est libérable, selon le droit français, depuis 1999.

L’État français maintient Georges Abdallah en détention au Centre Pénitentiaire de Lannemezan alors que la justice de notre pays, par trois fois, lui a accordé la liberté sous condition qu’il soit expulsé dans son pays, prêt à l’accueillir, le Liban.

Les représentants du gouvernement français ont choisi de s’y opposer en refusant de signer l’arrêté d’expulsion sous pression des Etats-Unis.

 

 

Auteur: librinfo74

Mots-clés: Georges Abdallah, UL CGT Annecy

Partager cet article :

3 commentaires

  1. Le lien est incorrect et ne renvoie pas à l’article!

    Répondre
    • Merci pourla remarque.
      Nous vérifions

      Répondre
  2. Aujourd’hui, 24 octobre 2019, date « anniversaire » des 35 ans d’incarcération de Georges Ibrahim Abdallah, aura lieu une toute première projection de « Who wants Georges Ibrahim Abdallah in jail ? » à l’Utopia de Bordeaux, en présence du réalisateur Pierre Carles.

    L’histoire de cet interminable scandale politico-judiciaire reste méconnue. Par neuf fois, faisant fi de la décision du tribunal d’application des peines, le Parquet (sous l’autorité des gardes des sceaux successifs, se pliant au veto des USA) a refusé la libération et l’expulsion du prisonnier Georges Ibrahim Abdallah. Des centaines de personnalités, dont Angela Davis, Jacques Tardi, Jean-Luc Mélenchon, Noël Mamère, André Chassaigne, Jacques Gaillot, etc., demandent sa libération.

    Cette première version -courte- du documentaire a été réalisée grâce à un financement participatif qui a atteint 13 000 €. Pour soutenir la suite du tournage :

    https://www.lepotcommun.fr/pot/q49nxyby

    Bande Annonce

    https://vimeo.com/368034559

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.