LIVE : DEPARTEMENTALES - Débat en direct aux Villards/Thônes

La CGT carrefour dénonce l’augmentation de 0,43 euro par jour pour un salarié alors que le PDG en gagne 20 000

Alors que les syndicats majoritaires, FO et CGC de Carrefour viennent de signer un accord salarial avec la direction, la CGT et la CFDT ont lancé une série de manifestations dans tous les hyper carrefour de France, pour dénoncer la politique anti-sociale de la direction de Carrefour.

Du rouge CGT dans le Carrefour d’Annecy

Samedi 3 avril, à l’appel de la CGT, les salariés de l’hyper Carrefour Annecy (plus de 400 emplois au total) ont manifesté devant le magasin. Cette manifestation n’est pas la première : depuis le début de l’année le mécontentement monte. Le 5 mars, plusieurs centaines de salariés du groupe sont allés manifester devant le siège national. Et une nouvelle grande journée d’action nationale, qui ne concernera pas que le groupe Carrefour mais toute la grande distribution, est programmée le 8 avril, à l’initiative de la fédération CGT du commerce.

 

Les revendications des salariés de Carrefour sont simples :

=> des embauches immédiates et en CDI

=>des augmentations de salaires décentes, pour tous

=>l’arrêt des projets de « réorganisation » (comme Top), qui se font toujours au détriment du personnel et des conditions de travail

=>l’attribution de la prime « Covid » qui, si elle ne remplacera jamais les augmentations de salaires, constituera néanmoins un début de reconnaissance

=>la fin du système des location-gérance(1), uniquement destiné à supprimer les conquis sociaux des salariés (niveau de salaire, convention collective, avantages sociaux…)

 

Un « engagement » à 43 centimes par jour

En 2020, année de la crise du Covid, le groupe Carrefour a réalisé un chiffre d’affaires de 78,6 milliards d’euros, en hausse de 7,8% (à périmètre comparable). C’est sa meilleure performance depuis au moins 20 ans (2). Le groupe affiche un résultat opérationnel courant à 2,173 milliards d’euros, en hausse de 16,4% sur un an (à taux de change constants et normes comparables). Et un résultat net de 641 M€ (soit 1,75 M€ par jour).

Le pdg de Carrefour a salué « une année d’engagement pour Carrefour. Celle de nos équipes, mobilisées au service de nos clients, qui ont relevé avec succès d’immenses défis sanitaires, logistiques et humains. »

Mais comment sont récompensés cet « engagement » et ces « immenses défis » relevés ? Par une proposition d’augmentation de salaire de 0,54% sur l’année soit… 43 centimes par jour pour un salarié au Smic ! Et le Smic, à Carrefour, ce n’est pas un salaire théorique : c’est le salaire d’une très grande part du personnel.

 

Tout le monde ne s’appelle pas Alexandre Bompard, tout le monde ne gagne pas 7,6 M€ d’euros par an ! Soit 321 fois le salaire moyen dans l’entreprise.

Dans ce groupe qui affiche des résultats record en 2020 et qui rémunère son pdg plus de 20 000 euros par jour – oui, oui : par JOUR ! – il est maintenant demandé 2,4 milliards d’économies de coûts en année pleine, à horizon 2023 en plus des 3 milliards d’économies de coût déjà réalisés sur 2018-2020(4).

Ce n’est pas acceptable : la richesse dégagée par les efforts des salariés doit récompenser les salariés.

 

 

 

Auteur: gfumex

Mots-clés:

Partager cet article :

1 commentaire

  1. Boycott de carrefour

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.