LIVE : DEPARTEMENTALES - Débat en direct aux Villards/Thônes

Influenza aviaire : un foyer détecté dans la basse-cour d’un particulier

 

Dans un communiqué, la Préfecture annonce la présence d’un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène de type H5N8 dans une basse cour  sur la commune de Messery dans le Chablais

Un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène de type H5N8 a été confirmé en Haute-Savoie sur la commune de Messery dans le Chablais au bord du Lac Léman. Il s’agit du premier foyer sur le département.

La préfecture a ordonné le 13 avril l’euthanasie de l’ensemble des oiseaux de la basse-cour et diligenté des investigations épidémiologiques pour identifier, si possible, la source de la contamination.

Pour prévenir tout risque de diffusion du virus de l’influenza aviaire, la zone de contrôle temporaire mise en place depuis le 9 avril autour de l’élevage, a cédé la place le 13 avril à une zone de protection (3 km autour du foyer) et à une zone de surveillance (10 km autour du foyer), conformément à la réglementation. Afin de maîtriser le risque de diffusion du virus, les mouvements de volailles sont interdits dans ces zones où des mesures sanitaires strictes doivent être observées. Compte tenu de la situation du foyer proche de la frontière, les autorités vétérinaires suisses ont été informées

 

Dans le périmètre réglementé des 10 km, les mesures suivantes sont en place :

confinement de tous les oiseaux et volailles ;

déclaration des détenteurs d’oiseaux et volailles, auprès de la DDPP pour les professionnels, pour les particuliers auprès des mairies ou sur internet via la procédure suivante : http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/

signalement de tout signe clinique ou de mortalité à la DDPP ou auprès de votre vétérinaire sanitaire ; mise en œuvre des mesures de biosécurité adaptées pour éviter la diffusion de la maladie ;

stricte limitation du transport des oiseaux dans ces zones, avec un nettoyage et une désinfection minutieuse des véhicules autorisés à circuler ;

en outre, dans la zone de protection, des mesures complémentaires s’appliquent :

interdiction de transport des oiseaux (toutes espèces) et des œufs, sauf dérogation délivrée par les services vétérinaires de la DDPP ;

accès aux exploitations de volailles limité ;

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.