Hulot : aux innocents les mains pleines

La démission d’Hulot annoncée en direct à France Inter fut un coup médiatique, une déflagration dans le paysage policé et conventionnel du pouvoir politique et des médias.

Hulot est un candide…mais qui sait bien mener sa barque financière. Toutefois, même s’il a eu la prudence d’encenser Macron et Philippe, c’est une claque monumentale qu’il a donné à ces deux valets du libéralisme.

C’est en simple citoyen qu’il s’est exprimé, et non en homme politique qu’il n’est pas.

Hulot, à travers sa démission, aura compris que le responsable de la faillite de notre société est le capitalisme.

Aussi, la force politique citoyenne qu’il appelle de ses vœux doit s’exprimer à travers un grand mouvement radical porteur d’une économie socialiste et solidaire, qui tourne le dos résolument au capitalisme, cette économie fondée sur l’injustice sociale, le profit et le déni du vivant.

Du passé, faisons table rase ?

Il nous reste peu de temps !

 

Auteur: gfumex

Partager cet article :

2 commentaires

  1. Donc il va renoncer à ces -très confortables- revenus capitaliste d’Ushuaïa, sa marque de shampoings pollueurs de l’environnement et perturbateurs endocriniens confirmés ? Sans parler de l’huile de palme…

    Est-il parti avant que la révélation du pot-aux-roses ne devienne intenable pour lui et fasse chuter les ventes ?

    Parlez plutôt des larmes de crocodile de M. Hulot, merci !

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.