Gauche Décomposition Recomposition

De toute évidence, avec le score de Mélenchon, la dynamique et la force de la mobilisation citoyenne est représentée par l’union populaire, dans laquelle la jeunesse s’est fortement investie. La seule issue pour la gauche sera de se recomposer autour cette union pour exister et s’opposer efficacement aux politiques anti-sociales du gouvernement élu.

Quel que soit le résultat du second tour, les luttes sociales pour le pouvoir d’achat, la retraite à 60 ans, le soutien des services publics vont se développer dans les entreprises et dans la rue. De toute évidence, seul un fort mouvement social pouvant bloquer le pays comme en 68 pourra contraindre le pouvoir élu à appliquer une autre politique. Les étudiants auront nécessairement un rôle à jouer.

Seule la capacité de toute la gauche citoyenne à décupler l’union populaire permettra de créer un véritable rapport de force face à la politique au service du pouvoir de l’argent.

 

Le parti socialiste en état de mort cérébrale. De leur côté, les militants de EELV devront inventer une nouvelle stratégie politique et éventuellement un nouveau parti.

On s’attend à ce que le parti socialiste, pour ne pas disparaître, fasse allégeance à Macron. Ce ne sera qu’un retour aux sources à la social démocratie libérale dont ils sont porteurs. Cela n’empêchera pas à ce que des militants socialistes rejoignent l’Union populaire.

Au sein des verts, beaucoup de militants manifestent leur colère froide face à la stratégie imposée par Jadot, qui a « offert » un résultat plus que décevant en dessous des 5 %, résultat qui les prive du remboursement de la campagne. Cette crise financière risque d’être fatale. Pour s’en remettre, EELV aura la possibilité de participer à l’Union  populaire, en affirmant sa spécificité politique acquise depuis de très nombreuses années.

 

 

Author: gfumex

Share This Post On

6 Comments

  1. Vote utile

    « Pour les militants de l’Union populaire, il ne fait aucun doute que le nombre de candidates et candidats devra refléter les scores obtenus à la présidentielle. »

    Merci pour les électeurs « utiles » de MELENCHON.
    (Il sont estimés à presque la moitié du score de Mélenchon)

    Thierry PRIS

    Post a Reply
  2. https://www.youtube.com/watch?v=MzKCedQjpWY
    Et Si Mélenchon et Le Pen avaient eu le courage de reconstituer le CNR? vidéo d’Idriss Aberkane … fort intéressant. Je ne suivrai donc pas la `recommandation` de JLM car il est exclu de donner ma voix à EMacron, cet extrême `droitiste`qui ne dit pas son nom et qui a détruit et continuera sur sa lancée (donc, pas d’abstention, pas de vote blanc …). Après on verra. Il faut absolument que MlPen et JLM discutent. Je trouve très bien quand Idriss dit :  » si et seulement si Le Pen et Mélenchon étaient capables de se comporter en femme et homme d’État plutôt qu’en vulgaires candidats. » Bon, l’adjectif `vulgaires`n’est pas heureux.
    Merci ! Michèle, 77 ans, FI !

    Post a Reply
    • Aïe aïe aïe ce qu’il ne faut pas lire… En Haute-Savoie, terre de résistance, s’allier avec un parti fondé par un tortionnaire de la guerre d’Algérie, avec un ancien waffen SS, des anciens de l’OAS et de la milice…
      Fifille n’a rien renié même si elle se déguise en éleveuse de chatons. Elle est entourée d’anciens du GUD, avec un programme qui n’a pas changé sur le fond depuis l’époque de papa, même si elle fait semblant d’y mettre un peu de social.
      Non les extrêmes ne se rejoignent pas, ils s’opposent sur tout ! Même si l’électorat est plutôt populaire chez Le Pen et Melenchon. Ne surtout pas voter Le Pen n’oblige pas à soutenir Macron ni à voter pour lui !
      Bon, il va se passer quelque chose dans la rue ? Où sont les orgas ?

      Post a Reply
    • Avec les camarades Insoumis, nous avons passé des heures à coller, à distribuer des tracts, à faire du porte-à-porte pour convaincre les électeurs de voter pour un programme humaniste, qui met en oeuvre une idée noble: l »harmonie des êtres humains entre eux et avec la nature », nous avons échoué très près du but, mais ce qui est sûr c’est que nous n’avons rien à voir avec le RN, un parti raciste, anti-social. Même si je comprends le désespoir de certains face à ce jeu mortifère maintes fois répété qui consiste à se choisir comme adversaire l’extrême droite pour maintenir au pouvoir une démocratie à basse intensité qui sert les intérêts du bloc bourgeois. Les rancoeurs à gauche ne vont pas tarder à s’exprimer, pour ma part je vais continuer de les ignorer, évitons de les alimenter.

      Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.