Frédérique Lardet, si elle est élue maire d’Annecy, s’engage à prendre en compte les propositions de l’opposition, contrairement à Jean-Luc Rigaut

Nous avons rencontré Frédérique Lardet, tête de liste « Annecy respire ».

Pour elle, l’homme à « abattre » est Jean-Luc Rigaut, se considérant comme la vraie liste d’opposition, contrairement aux anciens élus comme François Astorg et Nora Segaud-Labidi qu’elle incrimine d’avoir « laisser passer les trains sans réagir » :

 

 

Partager cet article :

1 commentaire

  1. L’Art de pratiquer le « en même temps » est devenu un mode de penser . Nous avons déjà donné . Participer à un gouvernement sourd et aveugle , régressif , répressif pour ne pas dire totalitaire est déjà peu crédible pour se revendiquer de l’opposition . Cela se résume à une histoire d’égo et de frustration pour ce qui concerne cette personne n’ayant pas eu l’approbation du monarque . Quant à prendre en compte les propositions de l’opposition alors qu’elle fustige dans « le même temps  » F Astorg même si c’est à juste raison relève d’un jeu de jambes très particulier . Comment la croire ? Ces gens-là ne représentent à l’instar de Rigault qu’eux-mêmes et leur petite caste … Si seulement ils acceptaient de mettre dans leur programme le referendum révocatoire et le RIC pour « les grands projets  » dans leur mandat de façon transparente ….

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.