Frédérique Lardet ouverte pour discuter avec François Astorg

2 commentaires

  1. De qui se moque telle ? Non adoubée par son propre parti LREM mais encore député de celui-ci dont elle n’a pas démissionné , elle a entériné comme un playmobil toutes les réformes de régressions sociales de ce gouvernement y compris répressives vis à vis du mouvement des gilets jaunes , des contestations sociales pour les retraites sans parler des politiques de casse des services publics dont le milieu hospitalier est en première ligne aujourd’hui et les politiques de privatisation . Tous les secteurs de la vie professionnelle ont dit non à cette réforme bâclée , fumeuse en terme de contenu , soit les 3/ 4 de la population .Quel crédit peut-on lui accorder ? F Asrorg a t-il proposé un contrôle citoyen , soit un référendum révocatoire au cas où à l’image de Rigault il serait amené à engager des dépenses importantes pour des projets non débattus par ses citoyens ?
    F Asrorg commettrait une grande erreur démontrant ainsi que lui aussi est intéressé par la fonction et le pouvoir qu’elle pourrait lui donner s’il donnait lieu à une fusion des listes

    Répondre
  2. Très bien comme réflexion, objectifs et détermination qui dépassent enfin les intérêts purement représentatif. une lueur d’espoir ?

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.