François Astorg regrette que la Préfecture ait permis au printemps des libertés de se dérouler sans port du masque « ce n’est pas responsable »

Partager cet article :

1 commentaire

  1. Ce qui n’est pas responsable c’est d’avoir permis ce rassemblement complotiste.

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.