Enchaînés, les militants de Extinction Rebellion bloquent l’accès au bois de la colombière

Ce matin, à 7h00, à potron-minet, un groupe d’une quarantaine de militants d’extinction Rebellion, tel un ruban noir furtif s’avancent depuis le parking de la Croix Fry en direction du lieu fatidique du bois de la colombière.

Portant des ustensiles non identifiés sur le dos, ils empruntent à pas rapide le chemin du Beauregard. L’allure est vive. La plupart sont très jeunes.

Arrivés au début de l’entrée du bois, une activité fébrile se déploie sans déceler la stratégie prise. Tout se met en place avec une rapidité déconcertante dévoilant une préparation digne d’un plan militaire. Glissant leur bras dans des tuyaux PVC, ils rejoignent par un mousqueton la main de leur complice.

Apparait un étrange animal à plusieurs têtes relié par des bras sans fin entourant deux grands arbres

Les acteurs entrent en scène en lançant des slogans dénonçant les politiques écocides qui polluent et infectent la planète entière, tel le projet de retenue collinaire, détruisant une zone humide boisée, accueillant toute une diversité d’espèces protégées.

Les militants ont la ferme intention d’empêcher tout engin de venir défricher le zone, prémices du futur chantier de la retenue collinaire.

Si rien ne se passe jusqu’au 30 novembre, comme nous l’expliquons dans l’article « Des opposants à la retenue collinaire, toujours aussi actifs » paru dans librinfo,  le chantier ne pourra démarrer et devra attendre l’année prochaine. Un nouvel espoir pour les opposants à la retenue de convaincre les élus à trouver une alternative plus respectueuse de l’environnement.

Et ce ne sont pas les idées qui manquent !

 

 

 

Auteur: gfumex

Mots-clés:

Partager cet article :

1 commentaire

  1. Bravo à eux,elles une fois encore et un immense merci !

    Répondre

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.