ÉDITO Gesticulation ou aveuglément ?

Pour notre sinistre ministre de l’intérieur, l’expédition du commando des identitaires près du col de l’échelle n’est qu’une gesticulation sans importance.

Mais n’oubliez pas, Monsieur Collomb, que dans les années 30, Hitler était considéré comme un pantin gesticulatoire.

Aujourd’hui, dans les Alpes maritimes, le Préfet Leclerc emprisonne et refoule des migrants pour qu’il ne puissent pas accéder au droit d’asile, rappelant des méthodes de sinistre mémoire.

En Turquie, le dictateur Recep Tayyip Erdogan instaure un régime d’une violence extrême

Aujourd’hui, en Allemagne, un rassemblement néo nazi peut se tenir légalement, ce qui n’aurait jamais été possible il n’y a encore que quelques années. Le parti « Alternative pour l’Allemagne (AfD) »est bien présent sur la scène politique.

Dans les autres pays européens, les mouvements d’extrême droite, anti migrants, influencent de plus en plus la population.

Au Pays-Bas , avec le Parti pour la liberté (PVV) anti-islam de Geert Wilders

En France, avec le Front national (FN), auquel Wauquiez fait les yeux doux, et les identitaires en lien avec le parti le mouvement catholique d’extrême droite, Civitas d’Alexandre Gabriac, exclu du FN pour avoir fait le salut nazi.

En Hongrie, avec le Jobbik (Mouvement pour une meilleure Hongrie)

Au Danemark, avec le parti populiste Danois (DF)

En Autriche, avec le Parti de la liberté d’Autriche (FPÖ)

En Italie , avec la Ligue du Nord,

En Belgique, avec le Vlaams Belang (VB, Intérêt flamand)

En Grèce, avec Aube dorée (AD), le parti néonazi et xénophobe de Nikos Michaloliakos,

En Slovaquie, avec Notre Slovaquie (LSNS), parti néo-nazi de Marian Kotleba,

En Bulgarie, avec « L’Union nationale Attaque » (Ataka),

Au Royaume-Uni, avec le Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (Ukip), qui, sans être qualifié d’extrême-droite, est farouchement anti-immigré.

En Pologne, avec les partis KNP, RN, SP, Kukiz15, Samoobrona, LPR.

Quand on préfère de pas voir ce qu’on n’a pas envie de voir, le risque est que plus tard est déjà trop tard.

Auteur: gfumex

Mots-clés: Collomb, extrême-droite, identitaires

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.