Duperthuy et Lardet veulent la peau d’Astorg

La guerre des tranchées est ouverte au sein de la Ville d’Annecy.

L’opposition au maire d’Annecy, dans laquelle vient se ranger Frédérique Lardet, pourtant membre de la majorité, a déterré la hache de guerre.

Au dernier conseil municipal, lors du vote pour nommer les trois représentants de la Ville d’Annecy au conseil d’administration de la Sibra, l’opposition revendiquait un représentant. En réponse, le maire d’Annecy expliquait qu’il avait besoin de personnes compétentes en matière de transport pour construire une véritable politique de mobilité au service de la population du grand Annecy.

Ne pouvant avoir de représentant, toute l’opposition, se drapant dans un coup d’éclat politicien, quitta la séance.

Une décision surprenante, non approuvée par Jean-Luc Rigaut, regrettant une image négative de l’opposition.

On est loin des engagements des groupes de l’opposition, en particulier ceux des « Annéciens », de « jouer » le jeu démocratique en participant au débat avec des propositions constructives, préférant la confrontation.

Pourtant, le groupe des annéciens, par la voix d’Antoine Grange, a de nombreuses propositions qui peuvent alimenter un vrai débat démocratique :

Un membre de la majorité, sous le couvert de la confidence, s’étonnait que l’opposition composée des Annéciens de Duperthuy, du groupe « Rigaut, de « Annecy ensemble, et en position masquée, »Annecy Respire » de Frédérique Lardet, parte aussi tôt dans l’affrontement politicien, très loin de la prochaine échéance électorale de 2026. Une décision qui risque de crisper les échanges qui devraient être constructifs.

La guerre des tranchées risque de durer longtemps afin de déstabiliser Astorg, maire de la majorité verte actuelle, au détriment de l’intérêt des annéciens qui souhaitent que les élus, de la majorité ou de l’opposition, se consacrent principalement au développement des projets dans l’intérêt de toute la population, et non perdre leur temps dans des affrontements politiciens :

Auteur: gfumex

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.