Didier Thévenet, maire de la Clusaz, porte plainte contre les opposants à la retenue collinaire

C’est une nouvelle stratégie répressive mise en place par le maire de la Clusaz pour intimider les opposants à la retenue collinaire. Suite à un collage d’affiche les 26 et 27 Avril 2022, Didier Thévenet, a déposé une plainte à la gendarmerie de Thônes pour diffamation.

Dans un communiqué de presse, des « citoyen.ne.s mobilisé.e.s contre le projet de retenue » s’insurgent contre cette décision : « L’affiche, collée sur les communes de La Clusaz et Saint Jean de Sixt, annonçait « Didier, premier maire de France à prendre position contre les retenues collinaires ». Comble de l’insulte, cette affiche comportait des coeurs, le remerciait et le définissait comme « notre héros » ! » (lire l’article dans librinfo »)

 

Plainte et perquisition

Cette plainte a abouti a une perquisition, vendredi 20 Mai, chez un suspect identifié par son véhicule sur la vidéosurveillance de la ville, puis une audition libre Lundi 23 Mai à la gendarmerie de Thônes.  

 

Intimidation

Dans leur communiqué, ces « citoyen.ne.s » dénoncent une tentative d’intimidation  : « Voici une nouvelle stratégie d’intimidation envers les opposants à la retenue de Beauregard, un moyen d’instaurer la peur en s’attaquant directement à des individus afin de les décourager d’agir contre les intérêts financiers de ce projet dévastateur.

Cet événement s’inscrit dans la continuité des diverses affaires de surveillances policières, de répression et de criminalisation de militants écologistes qui sont mis en place par le pouvoir partout en France. Comme récemment à l’encontre des membres du collectif ‘Bassines Non Merci’, dans les Deux-Sevres, qui s’opposent, comme ici, à l’accaparement de l’eau pour des intérêts privés.

Ces mesures d’enquête confirment que pour les élu.e.s de La Clusaz les profits de quelques entreprises et d’une poignée de personnes priment visiblement sur l’intérêt général. 

La Clusaz aime skier la branche sur laquelle nous sommes assis ! »

 

Une mobilisation importante contre la retenue collinaire depuis Novembre 2021

Depuis Novembre 2021, de nombreux citoyens se sont joint au collectif local pour s’opposer au début des travaux de retenue collinaire sur un site reconnu pour sa grande biodiversité et ses espèces protégées: Le plateau de Beauregard.

Cette retenue a pour objectif la production de neige artificielle… dans un contexte de réchauffement climatique, précisons que l’année 2022 est, à ce jour, la 3e plus sèche depuis 1959 !

De nombreux citoyen.ne.s se sont joint au collectif local pour s’opposer au début des travaux de retenue collinaire sur un site reconnu pour sa grande biodiversité et ses espèces protégées: Le plateau de Beauregard. Cette retenue a pour objectif la production de neige artificielle… dans un contexte de réchauffement climatique, précisons que l’année 2022 est, à ce jour, la 3e plus sèche depuis 1959 !

Jusqu’à présent, les militants ont réussi à mettre en échec les destructions prévues. Cela ne plait évidemment pas aux élus décisionnaires qui ont décidé d’accentuer la pression policière et judiciaire.

 

Auteur: librinfo74

Partager cet article :

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.